Alexis Gruss présente cette année sa 43ème création – « Quintessence » – en co-création avec la troupe des Farfadais. Un spectacle empreint de mythologie mêlant chevaux et acrobaties.

Après « Pégase & Icare » l’année dernière, la nouvelle création – « Quintessence » – d’Alexis Gruss et de la troupe des Farfadais évoque à nouveau la mythologie. En effet, le fil conducteur de l’histoire évoque le fils de Poséidon, Bellérophon (interprété par Alexis Gruss), dont le cheval Pégase est malade. Pour le guérir, Joseph, son fils (et donc le petit-fils de Poséidon), doit absolument rencontrer et rapporter les 4 éléments (eau, terre, air et feu). On va donc suivre sa quête tout au long du spectacle. D’ailleurs les tenues des artistes sont empreintes de mythologie grecque. La première partie du spectacle sera consacrée à la terre et l’air ; la deuxième au feu et à l’eau.

Le chapiteau Alexis Gruss abrite cette année une piste pour les chevaux mais aussi une très lourde artillerie (dont une structure métallique énorme) qui permet aux acrobates de faire (presque) tout ce qu’ils veulent. La troupe des Farfadais exécute plusieurs numéros tous plus périlleux et spectaculaires les uns que les autres : en l’air au sein d’une boule, se roulant dans la craie, au sommet de pylônes…

La troupe des Farfadais dans "Quintessence"

Dans « Quintessence » il y a bien sûr beaucoup de chevaux – la spécialité de la famille Alexis Gruss – avec des numéros de dressage, de voltige, voire les deux. Et même du tir à l’arc réalisé depuis les chevaux en mouvement. Les chevaux – dont des percherons – sont athlétiques, musclés, soyeux et ont bien souvent une couleur unique (blanc, noir ou marron). Au programme également des numéros circassiens plus classiques : jonglage, fildeféristes, équilibristes, dressage de chiens…

Stephan Gruss jongle en équilibre sur son cheval dans "Quintessence"

La musique est jouée en live par un orchestre qui interprète beaucoup de musiques originales mais aussi des célèbres reprises (« Frozen » de Madonna, « Crazy in Love » de Beyoncé, « Underwater » de Mika…) interprétés par une chanteuse qui suit les acrobates dans leurs numéros si bien qu’elle se retrouve dans des situations périlleuses.

Les Farfadais aux sangles aériennes (eau) dans "Quintessence"

Le final, un numéro avec de l’eau est beau et très bien fait. La mise en scène – très visuelle – rend le spectacle très agréable à regarder.

« Quintessence » à Paris jusqu’au 19 février 2017, chapiteau Alexis Gruss – Porte de Passy. Puis en tournée dans toute la France (Marseille, Lyon, Rouen, Lille, Nantes, Toulouse…) du 11 mars au 10 mai 2017.