Pauline Croze revient avec Bossa Nova, nouvel album avec onze reprises immortelles du patrimoine brésilien

Quatre ans depuis Le prix d’Eden, son troisième album. Onze ans depuis qu’elle se révéla aux oreilles du grand public avec son premier disque éponyme. A l’heure où tout accélère, où l’horloge antidate illico le moindre projet branché, Pauline Croze prend le temps de ne pas se presser. Hors des modes, elle joue non pas à contre-courant, juste en suivant sa pulsation intérieure. Elle sort Bossa Nova le 27 mai, avec des reprises habitées de titres immortels comme Voce Abusou, Samba Saravah, La Fille d’Ipanema….

Pauline Croze - Bossa Nova

Entourée de musiciens brésiliens, et parmi eux Bruno Ferreira, Vinicius Cantuaria, Flavia Coelho, Pauline Croze met son empreinte sur ses titres entre chanson et bossa nova et en profite pour rappeler son goût pour les musiques métisses, pour les rythmiques venues d’Afrique, mais aussi son désir de ne pas se contenter d’une formule calibrée. « L’innocence, c’est comme quand on fait les choses pour la première fois. On n’a pas de référence d’erreur ou de réussite. On reçoit ce qu’il se passe de la manière la plus pure. Comme on le fait sans réticence spéciale, c’est peut-être ça qui fait que ça marche. »

Bossa Nova sort le 27 mai chez Un plan Simple / Sony Music
Pauline Croze sera en concert le 16 juin au Café de la Danse