Le théâtre Mogador a exceptionnellement ouvert les portes de ses coulisses dans lesquels se prépare une version française de la comédie musicale « Le Fantôme de l’Opéra ».30 ans après sa création, le spectacle va enfin connaître une version dans la langue de Molière, jouée à deux pas de l’Opéra Garnier, lieu où se déroule l’histoire. Tout un symbole. Voici, en images, ce qu’il s’y trame.

Répétition des musiciens du Fantôme de l'Opéra sous la direction de Dominique Trottein

Chaque soir, 14 musiciens joueront les partitions en live sous la direction de Dominique Trottein (de dos). Point de bande son dans « Le Fantôme de l’Opéra« . Le directeur musical a recruté 99 % de musiciens français pour cette version. Son rôle ?  « Donner la façon dont on doit lire la musique car sans chef d’orchestre, il y a plusieurs façons de la lire ».

Gadar Thor Cortes est Le Fantôme de l'Opéra à Mogador

L’Islandais Gardar Thor Cortes est le Fantôme de l’Opéra. Il a déjà interprété Raoul dans une version présentée à Londres au West End theatre. Jouer et chanter en français est un challenge pour lui qui ne parle pas la langue mais ça le motive de relever ce défi.

L'atelier de costume du Fantôme de l'Opéra

Les costumes du « Fantôme de l’Opéra » viennent de Russie où Stage a déjà produit une version. Place désormais au travail de reprise.

Une partie du théâtre Mogador transformé en atelier de costumes pour Le Fantôme de l'Opéra

« Le Fantôme de l’Opéra » nécessitent près de 240 costumes.

Le fantôme de l'opéra c'est 240 costumes

Les tenues de scène du « Fantôme de l’Opéra » ont de gros volumes si bien qu’une partie du théâtre Mogador a été transformée en atelier pour les costumes.

Dernière répétition en studio pour les artistes du "Fantôme de l'Opéra"

Le casting du « Fantôme de l’Opéra » est assez international mais de nombreux artistes sont tout de même Français. Ils répètent une dernière fois dans le studio avant de monter sur la scène pour les dernière répétitions.

Sierra Boggess est Christine

L’Américaine Sierra Boggess est Christine Daaé. Rôle qu’elle a déjà tenu à Broadway notamment. Avant de venir à Paris, elle jouait dans l’excellente comédie musicale « School of Rock » à Broadway.

Eric Lousteau-Carrere producteur exécutif du Fantôme de l'Opéra

Eric Lousteau-Carrere est le producteur exécutif du « Fantôme de l’Opéra ». Selon lui, ce spectacle « ne recherche pas la performance technique car l’histoire est sise dans plusieurs lieux »

La scène du théâtre Mogador a été modifiée pour accueillir "Le Fantôme de l'Opéra"

Le théâtre Mogador a subi des travaux d’aménagements pour pouvoir accueillir « Le Fantôme de l’Opéra » : destruction du plancher pour que la scène soit plus basse afin que le spectateur voie mieux ce qui s’y passe, notamment lors de la scène de la barque sur l’eau. Ce plancher rabaissé comporte dorénavant une trappe d’apparition et une autre de disparition.

Nicolas Engel, adaptateur des paroles en français, Matthieu Serandel et Fabrice Todaro doublure du Fantôme de l'Opéra

Nicolas Engel (à gauche) a adapté en français les paroles des chansons du « Fantôme de l’Opéra ». Un travail d’orfèvre, au mot près, pour ce réalisateur qui signe ici sa première adaptation. Quelques titres lui ont donné du fil à retordre comme « Music of the night » ou « Masquerade » qui est finalement devenue « Mascarade » car « Bal masqué » évoquait trop la Compagnie Créole !

L'ensemble de l'équipe du "Fantôme de l'Opéra" au théâtre Mogador

C’est au total plus d’une centaine de personnes qui travaillent sur « Le Fantôme de l’Opéra ». Chaque soir, il y aura 37 comédiens et chanteurs sur scène, 14 musiciens dans la fosse et une cinquantaine de techniciens qui œuvreront dans l’ombre pour le bon déroulement de chaque représentation « qui doit être parfaite chaque jour pour le public » selon Eric Lousteau-Carrere.

« Le Fantôme de l’Opéra », au Théâtre Mogador, du 13 octobre au 31 janvier. Représentations du mardi au dimanche.