Principalement dédié à Camille Claudel, le musée propose un parcours durant lequel les visiteurs découvrent les œuvres de l’artiste mais également de son maître Auguste Rodin et autres Paul Dubois et Alfred Boucher. Quelques jours avant l’inauguration du musée Camille Claudel qui se tient aujourd’hui à Nogent-sur-Seine, Mediamag a pu visiter et admirer plus de 300 œuvres exposées.

Situé au cœur de la ville, le musée nous rappelle que Camille Claudel vécut à Nogent-sur-Seine durant son adolescence, période durant laquelle elle affirma sa vocation d’artiste et y fit la rencontre d’Alfred Boucher, autre sculpteur français ayant également vécu à Nogent.

Les quinze salles d’expositions représentent chacune une période définie de la sculpture. Commençant par l’exposition de quatre figures à l’origine du musée (dont Paul Dubois, Alfred Boucher et Auguste Rodin), le visiteur découvre dans un premier temps le quotidien d’un sculpteur au XIXème siècle, les représentations de l’idéal féminin avec les allégories et les figures mythologiques.

Persée et la Gorgone par Camille Claudel, vers 1897.
Copyright : musée Camille Claudel, Nogent-sur-Seine / Marco Illuminati

Après la projection d’un film documentaire sur Paris à l’époque de Camille Claudel, l’étage supérieur expose en détail sa carrière artistique, de ses débuts avec Alfred Boucher à sa rencontre décisive avec Auguste Rodin et leur relation, tumultueuse, mais qui permettra à Camille de révéler la grandeur de son talent. Viennent ensuite La Valse puis L’Âge mûr toutes deux exposées en plusieurs exemplaires.

 

L’Âge mûr, Camille Claudel, 1899 (bronze). Crédit photo : Elisa Humann

La Valse, 1905, grès flammé. Copyright : musée Camille Claudel / Marco Illuminati

Bon à savoir : l’entrée est gratuite pour les moins de 26 ans et pour tous les premiers dimanches de chaque mois.

Pour en savoir plus et venir découvrir le Musée