Tristan Lopin est en ce moment à l’affiche de la Comédie de Paris. Très populaire grâce à ses vidéos hilarantes et engagées sur ses réseaux sociaux, l’humoriste met de côté le temps de deux soirées par semaine sa petite caméra de studio parisien pour passer au-devant de la scène.

Ayant pour habitude de rire devant ses nombreuses vidéos sur « Le cours de gym », « La manif pour tous » ou bien encore « La pression sociale », nous nous sommes empressés de le voir en vrai à l’occasion de son spectacle Dépendance affective.

Totalement à l’aise

Premier ressenti, Tristan se suffit à lui même : à peine installés dans la salle, nous le voyons déjà assurer sa première partie tout seul. Un pot garni de sucettes et bonbons à la main, une bonne dose de répartie… C’est parti pour mettre en forme le public. Un petit mot doux par-ci, une petite vanne par-là, les spectateurs venus nombreux assistent à un vrai show d’introduction. Ce moment d’interaction installe une atmosphère chaleureuse.

21h25, la lumière se focalise sur la scène. Nous voyons un décor installé avec attention : un porte-manteau, une petite table de salon où deux indispensables verres de vin sont accompagnés d’une bouteille, une commode, un miroir… Sans oublier les petites ampoules qui donnent un effet « Hygge » (« mot d’origine danoise et norvégienne faisant référence à un sentiment de bien-être, une humeur joyeuse et une atmosphère intime et chaleureuse » – merci wikipédia.)

Chemise blanche boutonnée jusqu’au col, jean brut retroussé, petites derbies noires… Tristan Lopin est sur scène, et ce n’est pas le sourire qui lui manque ! Au début, un simple pot de nutella lui sert d’accessoire « fil rouge »… On espère qu’il ne le lâchera pas tant le moment est drôle ! Un comique de répétition s’installe avec son amie Anne au bout du fil. Premières minutes réussies. On rit, on regarde son voisin, sa voisine, et on rit encore. Tout compte fait, on s’y retrouve totalement.

Une histoire d’amour avec le public

Gare à celui qui serait trop timide puisque Tristan choisit dans le public, celui qui sera son grand amour le temps du spectacle… Heureusement, la fois où nous étions là, l’homme du public en question s’était très vite pris au jeu et était assez réceptif aux blagues de l’humoriste.

L’exercice d’un one man show

Dans son spectacle, Tristan Lopin aborde les 2 grands sujets classiques d’un seul en scène : le célibat et l’amitié. Mais son humour noir très osé nous réconcilie avec des sujets parfois trop entendus. A cela s’ajoute pour notre plus grand bonheur, des danses sensuelles… On peut vous le dire, un nouveau chorégraphe de Britney Spears est né !

Tristan Lopin aurait pu perdre des traits de sa personnalité en s’exposant devant un vrai public, mais nous voilà rassurés : on le retrouve bel et bien entier, sur scène, avec ses mimiques et son ton assuré comme il en a l’habitude dans ses vidéos Facebook.

Un spectacle à voir entre amis, seul.e si vous êtes en manque affectif, en famille si elle est ouverte d’esprit !

Tristan Lopin à la Comédie de Paris (les mardis et mercredis à 21h15) et en tournée en France. http://www.billetreduc.com/201518/evt.htm