Dans son numéro du dimanche 12 novembre, Zone Interdite diffusera le reportage « Être fille ou garçon, le dilemme des transgenres » réalisé par Clarisse Verrier qui a suivi des personnes en transition.

L’émission « Zone Interdite », qui fêtera ses 25 ans en 2018, continue de s’intéresser à des sujets de sociétaux lourds. Après la GPA ou les unités pour malades difficiles, le magazine s’intéresse aux personnes transgenres, ou, autrement dit, les personnes qui ont décidé de changer de genre (de masculin à féminin ou inversement).

Réalisé par Clarisse Verrier, qui était déjà l’auteur du reportage sur la GPA diffusé en octobre 2016, et produit par Ligne de Front, la société de Bernard de Lavillardière, ce documentaire de 90 minutes nous montre le quotidien de personnes en transition de genre. Comme le souligne Ophélie Meunier, la présentatrice de l’émission, avec ce reportage, « on va passer une heure et demie dans leur tête. » Il y aurait 15.000 transgenres en France.

Le documentaire livre différents témoignages, dont celui très bouleversant, d’Isaac, un ado de 14 ans, très mature et soutenu par ses parents dans sa démarche. Mais aussi celui de Jackie, Columérienne de 63 ans, qui a décidé de faire sa transition à 60 ans. « Je ne me suis jamais sentie à l’aise dans un monde d’hommes » confie-t-elle. Mais aussi d’Iris, une étudiante de 21 ans  et de Laura une Youtubeuse de 24 ans qui a entamé sa transition médicale il y a deux ans et la montre à ses abonnés. « J’ai une bite de femme » cingle-t-elle dans le reportage. On découvre aussi Arnaud, un papa flic de 37 ans, le seul des témoins ayant terminé sa transition.

Le parti pris de la réalisatrice était de « montrer le côté lumineux et des gens heureux, intégrés » pour « casser les clichés sombres de la prostitution » précise Clarisse Verrier. Et effectivement, les témoins sont heureux. Toutefois, Cédric, qui devait annoncer sa transition à sa famille pendant le tournage du documentaire, n’a pas reçu la réaction escomptée.