Au fin fond de la campagne anglaise, une base militaire héberge et retient prisonniers un groupe d’enfants peu ordinaires qui, malgré le fait d’avoir été infectés par un agent pathogène « zombie » qui a décimé la planète, demeurent capables de penser et de ressentir des émotions. Lorsque la base est attaquée, Melanie, qui semble être la plus surdouée d’entre eux, réussit à s’échapper en compagnie de son professeur, de deux soldats et d’une biologiste qui ne voit en elle qu’un cobaye indispensable à la découverte d’un vaccin. Dans une Angleterre dévastée, Melanie doit découvrir qui elle est vraiment et décider ainsi de son propre sort comme celui de l’humanité tout entière. C’est le scénario de « The Last Girl », adaptation du roman post-apocalyptique de M.R Carey par Colm McCarthy (Sherlock, Peaky Blinders) avec Sennia Nanua, Gemma Arterton, Glenn Close…

Le film démarre avec une introduction très puissante qui nous plonge dans une ambiance pesante grâce à sa musique. Cette adaptation libre nous tient avec cette ambiance frissonnante tout au long de l’œuvre. Les personnages de Glenn Close et Gemma Arterton que tout oppose, l’une glaciale l’autre aimante, se heurtent et nous livrent un beau jeu d’acteur avec une réflexion sur le sort de l’Humanité.

Sennia Nanua, l’actrice principale de 15 ans est bluffante pour l’un de ses premiers rôles au cinéma et nous livre des scènes très mature avec un jeu à la fois libre et juste. Celle-ci a remporté le prix de la meilleure actrice au festival du film de catalogne 2016 pour ce rôle.

Le film explore un genre très connu, le thème post apocalyptique, abordé avec poésie et rendant ainsi le film atypique. Sennia Nanua, la jeune actrice et ses relations avec le monde et les autres y contribuent fortement. Avec son personnage attachant, elle nous livre la douceur du film. Une douceur également mise en lumière par la photographie très esthétique, qui nous donne le côté roman et nous fait respirer après les scènes de violence. Tout cela mêlé à une bande son à couper le souffle, le mélange fonctionne à merveille et nous donne un film que nous vous conseillons d’aller voir.

« The Last Girl » sortira dans les salles le 28 juin 2017.

Par Tristan Munoz