Le festival International “Séries Mania” se déroule jusqu’au 30 mars à Lille. Mediamag y était pour le week-end ! Retour sur ces deux jours de folie et petit rappel de tout ce qui vous attend encore si vous passez cette semaine dans la capitale du Nord.

“Séries Mania”, c’est le nom de ce festival 100% séries qui se déroule pour la 9ème édition à Lille. Au programme, plus de 60 artistes à la rencontre du public, 70 séries à découvrir, avec une programmation de séances, d’activités, de conférences gratuites et ouvertes à tous dans des salles mythiques de la ville.

Au Tripostal, en plus de la rencontre organisée avec le casting de Demain nous appartient que nous avons pu apercevoir de loin, était par exemple mis en place plusieurs activités et expositions en lien avec de nombreuses séries : photographies dans des décors de La Casa de Papel ou de The Big Bang Theory, tests de réalité virtuelle au coeur de la nouvelle série Netflix Osmosis ou encore affichages de costumes de Games of Thrones et the Handmaid’s Tales.

Mais, l’évènement le plus marquant auquel nous avons pu assister est sans aucun doute la Masterclass de l’invité d’honneur du festival : l’acteur britannique Freddie Highmore, connu pour ses rôles enfantins dans Charlie et la chocolaterie et Arthur et les Minimoys et plus récemment pour ses personnages Norman Bates et Shaun Murphy dans les séries Bates Motel et Good Doctor.

Au cours de cette conférence d’une heure et demie, ont été abordé la carrière très précoce de l’acteur âgé de 27 ans qui a commencé à tourner dès l’âge de 7 ans, son évolution dans le monde du cinéma mais aussi des séries, ses expériences en tant que scénariste et producteur pour quelques épisodes, les thématiques développées dans ses feuilletons ou encore sa nomination récente aux Golden Globes 2018 en tant que meilleur acteur dans une série dramatique pour Good Doctor.

Parmi les échanges et cette rencontre très intéressante avec un acteur qui nous a paru très sympathique, on retiendra sa prise de recul sur ses débuts : Honnêtement, je pense que j’ai été chanceux de pouvoir faire ce que j’ai fait….d’autant plus qu’il y a d’autres enfants qui aimeraient faire ce que je fais, et je leur conseillerai de ne pas penser que c’est la seule chose qu’ils veulent faire, mais de continuer à aller à l’école, aller à l’université pour avoir une expérience de la réalité”, mais aussi sur ses rôles et son jeu d’acteur : L’idée de sortir toute sa négativité sur le plateau, je pense c’était ma façon de faire, de sortir tout ce qu’il peut y avoir de mauvais dans la vie et le mettre dans le show, and être très heureux le reste du temps, avec toujours un brin d’humour : Je suis chanceux d’avoir joué le “Good doctor” maintenant c’est probablement ma responsabilité morale pour avoir tué beaucoup de personnes [Bates Motel], après je ne sais pas”.

On a aussi beaucoup aimé ses propos sur son expérience de scénariste : c’est une chose formidable de travailler comme scénariste pour la télévision, quelle collaboration formidable, plusieurs scénaristes qui se réunissent, et tout le monde contribue, propose ses idées” et sur le traitement de l’autisme dans Good Doctor : “C’est une grande responsabilité de travailler sur ce personnage, on a fait autant de recherches que possible sur l’autisme, mais Shaun ne représente juste pas tout le monde qui a de l’autisme, on raconte une histoire individuelle, ce n’était pas essayer de faire le portrait authentique de l’autisme”

Autre rendez-vous auquel nous avons assister et qui rendra heureux les fans de la série, c’est la projection des premiers épisodes de la neuvième saison de Clem (dont la date de sortie sur TF1 n’est pas encore connue), en présence d’une partie de l’équipe. Une nouvelle saison qui se révèle être un grand challenge pour la production comme pour les acteurs avec une intrigue basée sur un accident de l’héroïne qui la ramène 6 ans en arrière après un long coma.

Le choix de faire disparaître le personnage mythique de Caroline, maman de Clem, et incarnée par la pétillante Victoria Abril avait ainsi fait polémique à son annonce sur les réseaux sociaux l’été dernier. La productrice de TF1 en a justifié le choix hier :On avait raconté beaucoup d’histoire autour du personnage de Caro, elle était divorcée, alcoolique, elle a fait un burn out, un fils biologique, on s’est dit le coeur de la série si on veut pérenniser la série c’est de rabattre les cartes, et se recentrer sur Clem qui était maman à 16 ans et qui maintenant est maman d’un enfant de 15 ans.”
Lucie Lucas qui incarne l’héroïne s’est aussi exprimée sur la nouveauté de cette nouvelle saison : En général on essaie de parler de choses que tout le monde peut vivre, là c’est moins le cas, on espère que vous pourrez vous y retrouver aussi parce que c’est une famille très humaine, moi j’ai trouvé que c’est un défi incroyable, faut le relever, ça m’a fait peur et ça m’a excitée en même temps”, une nouveauté aussi décrite avec beaucoup de positivisme par l’auteur Agustin Galiana : L’histoire de Clem est complètement dingue, elle se réveille et elle retrouve une nouvelle vie, nous on est les mêmes mais on sent que la vie elle a changé, les enfants, Valentin est devenu un adolescent, ça bouleverse toute la famille”.
A l’issue du visionnage des deux premiers épisodes, le pari nous a paru réussi : un vent de nouveauté attend le public, mais entre rires et larmes, les émotions autour des personnages sont bien là. Alors sans trop en dire, rendez-vous au prochain épisode !

Si pour nous le week-end est fini, de nombreuses autres activités vous attendent encore si vous passez par Lille. Parmi les évènements à ne pas manquer, Michel Bussi, auteur de multiples best sellers policiers dont Maman a tort sera présent demain à 14h pour une séance dédicace, mercredi à 16h une conférence sur le thème de “ Concept HBO : Élever la série télévisée au rang d’art”, à 14h jeudi rencontre avec les agents de la série Dix pour cent ainsi que la “Nuit Games of Thrones” à 22h30, ou encore samedi rencontre avec les couples de Scène de Ménages à 16h avant de clôturer le festival à 20h avec la projection des deux premiers épisodes de la série Hanna.