Aujourd’hui sort en salles “Braqueurs”, un film de Julien Leclercq avec Sami Bouajila.

Après “Good Luck Algeria” sorti le 30 mars dernier, Sami Bouajila est de nouveau la tête d’affiche d’un film.

Dans “Braqueurs”, il incarne un truand, un personnage à l’opposé de Samir Zitouni, le skieur de fond de “Good Luck Algeria“. Ici, Sami Bouajila interprète Yanis, le grand frère voyou à l’ancienne, qui fait vivre toute la famille grâce à ses braquages. Avec ses complices – interprétés par le remarquable Guillaume Gouix, Youssef Hajdi et David Saracino – il monte des coups bien étudiés et ingénieux. Par exemple, ils emportent la voiture braquée dans un camion benne.

Mais, dans le milieu tout est codifié… et la moindre erreur peut être fatale. Aussi, lorsque par appât du gain Amine, le petit frère de Yanis, commet une bourde, toute la bande de braqueurs va se retrouver confrontée à des dealers emmenés par le rappeur Kaaris et va le payer très cher.

Sami Bouajila, Guillaume Gouix et Youssef Hajdi dans "Braqueurs"

Réalisé par Julien Leclerq – qui a notamment produit “L’Affaire SK1” – “Braqueurs” est avant tout un drame – car tout au long du film les cadavres s’empilent – ponctué de scènes d’action. Au début, la narration apparait comme assez lente notamment grâce à la réalisation qui laisse beaucoup de place à de belles images, bien filmées, avec des plans lents où l’acteur, silencieux, est le simple sujet.

Les fans de “Plus Belle la Vie” reconnaitront Laurent Orry, qui joue Jérôme Bellesta dans le feuilleton. Dans “Braqueurs”, il est figurant en tant que policier.

Crédit Photos : SND.