Plus de 20 ans après leur tournée “Brotherhood” passée par la France en 1996, les 3T, neveux de Michael Jackson, étaient de retour à Paris le samedi 1er septembre dernier pour un concert que les fans n’espéraient presque plus. Les frères Taj, T.J. et Taryll Jackson ont donné un show dans une Cigale pleine à craquer devant des fans conquis (et nous aussi) qui ne les avaient pas oublié en 20 ans…

Avant le moment fatidique, ce retour tant attendu de T.J., Taryll et Taj Jackson sur scène en France,
c’est Mico C, DJ de Fun Radio qui est chargé de faire monter l’ambiance. Pour se faire, il mixe de
nombreux tubes de Michael Jackson, sans oublier “Together Again”, le hit planétaire de tata Janet.
On a aussi droit a du Kungs, Bruno Mars, Pharrell Williams, des Spice Girls, mais ce sont les titres de
la famille Jackson qui dominent, avec à la fin, le remix de “Fire”, dernier single des 3T sorti en France
cet été.

Après ce DJ set et une entracte, les 3T arrivent (enfin) sur scène, lunettes de soleil sur le visage et
vestes brillantes dorées sur le dos (sauf pour Taj). Ils commencent, étonnement, par une reprise des
Backstreet Boys (qui étaient encore en concert il n’y a pas si longtemps) “I Want It That Way”.
N’ayant rien perdu de leur superbe, ils dansent.
Ils interprètent ensuite leur tube “Sex Appeal”, titre extrait de leur deuxième album, “Identity” paru
en 2004, après avoir retiré leurs lunettes. Une chanson pour laquelle ils avaient prévu une outro sur
“Don’t Stop it you get enough” de Michael Jackson.

Les hits vont alors s’enchainer tout au long de la soirée, avec notamment “24/7” et “Gotta be you”,
titre très rythmé qu’ils interprétaient en duo avec Herbie sur l’album “Brotherhood”.

Ils font le show, dansent, même si les chorés ne sont pas complètement au point et jouent de la
musique. De vrais artistes. C’est de famille.
Et, y a pas à dire, surtout concernant T.J., il a bien des airs de son célèbre oncle, dans sa gestuelle,
son attitude. Du sang de MJ coule dans ses veines.

Les fans avaient prévu des ballons rouges pour leur signifier tout leur amour, des fans qui
connaissaient toutes les chansons par coeur, n’hésitant pas à donner de la voix. Fans présents
comme artistes sur scène ont (bien) vieilli mais pas perdu leurs voix. S’il n’y avait pas (trop) de cris et
hurlements au début, à la fin, lors des rappels ils se sont lâchés.

Viendra un peu plus tard “Stuck on you”, autre titre extrait de “Identity”.

Après un moment plus acoustique où les garçons étaient assis sur des tabourets, TJ et Taryll jouant
de la guitare, les frères reviennent sur scène changés, avec les vestes rouges à paillettes pour un
medley Jackson Five / Michael Jackson avec “Can you feel it”, “Shake your body (down) to the
ground”, “Rock with you”, “Human nature”, avant s’enchainer sur “Why”, titre qu’ils chantaient en
duo avec Michael Jackson. A la fin de cette chanson, ils rendent hommage à leur oncle et la salle se
met alors à trembler sous les applaudissements et tapage de pieds du public.

Ils étaient très heureux d’être là, larges sourires aux lèvres et très reconnaissants envers leurs fans,
d’être toujours présents deux décennies plus tard, les remerciant chaleureusement à plusieurs
reprises.

 

Les 3T interprètent également des nouvelles chansons comme “Fire”, leur dernier single en date
extrait de l’album “Chapter III” sorti cet été en France. Une chanson qui bouge beaucoup et pour
laquelle leur guitariste, Vincent Fabert, les rejoint sur le devant de la scène.

Après un noir, pendant lequel les fans hurlaient “I need you, I need you…” et nous “Anything,
anything”, leurs deux gros tubes extraits de l’album “Brotherhood” sorti en 1995, les chansons les
plus attendues de la soirée, les 3T reviennent pour un premier rappel après s’être changés.
Et, surprise, pour “Anything” ils avaient enfilé leurs tenues de l’époque (alors des copies ou les
mêmes collector, ça on ne sait pas…) : pantalons larges à carreaux, chemises ouvertes sur tee-shirt.
Taj a poussé plus loin avec son sac à dos Eastpack sur le dos. Sac dont il sort une serviette avec
laquelle les trois membres du groupes s’épongent avant de la lancer dans le public. Là, on était
vraiment retourné en 1995.

Seul (petit) regret, le temps est passé très (trop) vite, et finalement on a trouvé cette 1h30 de show
trop courte. On aurait voulu prolonger le moment encore…
Les 3T semblent nous avoir entendu puisque ce n’est pas un concert supplémentaire mais carrément
une mini-tournée acoustique qu’ils ont annoncé pour le mois de décembre. Ils seront au Nouveau
Casino de Paris le 14 décembre prochain, à Bruxelles le 16, à Marseille le 18 et à Bordeaux le 20 pour
des concerts plus intimistes. Et nous aussi, on y sera.