Mercredi 24 janvier, Virgin Radio et Sony organisaient leur 10ème Creative Live Session au Yoyo, avec toujours quatre artistes au programme : Tom Walker, Brigitte, Kyo et Rag’N’Bone Man.

C’est l’Écossais Tom Walker qui a lancé cette 10ème Creative Live Session. Le jeune artiste a présenté 5 titres de son premier album dans une ambiance dotée de nombreux jeux de lumière, mêlant des titres alliant pop, rock, folk et électro.

Tom Walker à la Creative Live Session

C’est ensuite le duo Brigitte qui a pris possession de la scène pour pas moins de 8 chansons. Dans leurs robes blanches assorties, Aurélie et Sylvie ont présenté des titres de leur dernier album, « Nues » :  « Palladium », « La baby doll de mon idole », « Sauver ma peau », Carnivore » en acoustique avec seulement le piano d’Aurélie , « Paris », esquissant quelques pas de danse.

  Avant de terminer par deux tubes plus anciens que tout le monde connaissait : « A bouche que veux-tu » et « J’ai tellement besoin d’amour », avec beaucoup de lumière rouge et accompagné de clap du public.

 

Brigitte à la Creative Live Session

Après Brigitte, place à Kyo. Pour leur set de 7 titres, les quatre membres du groupe ont commencé avec « Contact », dans une version réorchestrée, avant d’enchainer avec « Je saigne encore » que l’assistance connaissait par cœur. Venant de sortir l’album « Dans la peau », le groupe a interprété le premier single qui en est extrait, « Ton Mec », titre dansant nommé aux Victoires de la musique. Puis Benoit, le chanteur promet de nous réveiller grâce au « Graal » avant de chanter « Le Chemin », repris par tous les spectateurs. Le groupe a ensuite présenté « Fremen », un titre du nouvel album avant de terminer par « Je cours ». Face à une fan demandant « Tout envoyer en l’air », Benoit fait mine de ne pas comprendre et lui lance : « Tu as envie de t’envoyer en l’air ? … Mais rien ne t’en empêche ! ».

Kyo à la 10ème Creative Live Session

C’est le britannique Rag’N’Bone Man qui a conclut la soirée avec 7 titres lui aussi. L’imposant chanteur a interprété ses singles « Human », avec plus de cuivre et un couplet rap en plus que la version radio et « Skin » dans une version très lente et presque à capella, issus de son album « Human », déjà triple disque de platine en France. Il a aussi chanté « Grace. Des titres pour lesquels il était notamment accompagné de cuivres et d’une puissante batterie.

Rag'n'bone man à la creative Live session