Depuis quelques mois, le Lido, mythique cabaret des Champs-Élysées, présente sa nouvelle revue, “Paris Merveilles”. Un spectacle signé Franco Dragone qui casse les codes du cabaret traditionnel.

“Paris Merveilles” est la 27ème revue présentée au Lido. Fruit de nombreux mois de préparation, ce spectacle a été conçu par le metteur en scène Franco Dragone, qui a notamment collaboré avec Le Cirque du Soleil.

C’est dans une salle entièrement rénovée que se joue “Paris Merveilles”. Pendant ses quelques mois de fermeture, le Lido a fait peau neuve. La scène, bien que de taille inchangée, est dorénavant dotée de 5 écrans LED où sont diffusées des images, pendant les tableaux, dont certaines agrandissent la scène par effet d’optique. 6 rideaux supports permettent également l’affichage de vidéoprojections. Le Lido présente désormais des effets visuels à la pointe de la technologie. Une première preuve de la modernité de “Paris Merveilles”.

La scène du Lido est toujours amovible, laissant apparaître tantôt une patinoire, tantôt des jets d’eau en fonction des besoins pour les différents tableaux, ce qui était déjà le cas dans la précédente en revue. Mais pour “Paris Merveilles”, un imposant lustre de 5 mètres de haut et constitué de 40.000 perles a été construit. Stocké en sous-sol du cabaret, il apparait vers la fin de la revue.

Lustre du Lido de Paris

Les chorégraphies concoctées par Franco Dragone s’inscrivent également dans la droite ligne moderne de la revue. Exit les ballets exécutés par la troupe tel un seul homme. Place à des chorégraphies plus complexes où les différents danseurs exécutent simultanément des enchaînements différents. Des tableaux présentent des chorégraphies empruntant à la danse classique, d’autres à la danse contemporaine… et même au hip-hop.

Danseur de hip hop au Lido

En effet, l’une des attractions est un danseur de hip-hop grimé en mime qui intervient à plusieurs reprises dans le spectacle et non pas seulement lors de la prestation de son numéro, comme c’est le cas d’habitude pour les attractions. Outre ce danseur urbain, “Paris Merveilles” propose d’autres nouvelles attractions : une avaleuse de sabres tatouée ainsi qu’un couple d’acrobates, équilibristes et contorsionnistes à la fois, ont pris la place d’un acrobate au ruban aérien et du jongleur Pierre Marchand. Le couple de patineur est toujours présent et propose une nouvelle chorégraphie. Le clown est, lui aussi, toujours de la partie, avec un nouveau numéro.

Avaleuse de sabre au Lido

Pour les costumes, Franco Dragone a fait appel au créateur Nicolas Vaudelet, qui a notamment travaillé auprès de Jean-Paul Gaultier. Nicolas Vaudelet a préparé des costumes qui ne sont pas tous dans la tradition du cabaret et dont certains sont plus dans la tradition de la haute couture. A commencer par les smokings féminins, très élégants, qui ne sont pas sans rappeler son passage chez Jean-Paul Gaultier. Toutefois, il n’a pas oublié qu’il travaillait pour une revue, proposant par exemple de magnifiques coiffes bleues en plumes. Avec celles-ci sur la tête, les danseuses ont la fière allure de magnifiques paons. Nicolas Vaudelet a également créé des coiffes en forme de cygnes pour accompagner les palmipèdes qui se produisent sur scène.

Revue "Paris Merveilles" au Lido

La meneuse de revue des Bluebell Girls est tout aussi moderne et originale que l’ensemble du spectacle. Elle apparait tout d’abord dans un tailleur, lunettes vissée sur le nez, telle une working-girl… qui deviendra finalement Bluebell girls plus tard dans le show.

Côté musique, la bande originale est toute neuve, fruit de la collaboration entre Yvan Cassar, célèbre musicien ayant accompagné Johnny Hallyday ou encore Mylène Farmer, et du Belge Saule, entendu en duo avec Charlie Winston sur “Dusty Men“. Les nouvelles chansons restent dans l’esprit cabaret parisien, évoquant toutes Paris, la ville lumière. Pour la toute première fois au Lido, certains titre sont interprétés en live par Manon. La chanteuse est passée par The Voice en 2014 où elle est allée jusqu’en demi-finale. Un accordéoniste et une violoniste qui jouent en live sont également présents sur certaines chansons.

Manon de The Voice au Lido

La présence d’une chanteuse apporte réellement un plus au spectacle, tout comme les musiciens live. De plus, Manon s’intègre parfaitement dans les tableaux où elle est présente. Autre nouveauté pour le Lido, Manon se déplace dans le public pour chanter, tout comme les danseurs. Pour le tableau de French Cancan les danseurs arrivent sur scène depuis le fond de la salle, traversant la foule pour le plus grand plaisir des spectateurs. C’est la première fois que le Cancan est dansé au Lido.

Cancan au Lido

Malgré son aspect très moderne, “Paris Merveilles” est bel et bien une revue de cabaret avec sa troupe de Bluebell girls and boys, ses attractions très spectaculaires pour certaines, son évocation de Paris dans sa bande originale et son décor, et ses magnifiques tenues à plumes.