Grande référence dans le domaine de l’hypnose et du magnétisme, le fascinateur Messmer sillonne de nouveau les quatre coins de la France avec son nouveau spectacle « Hypersensoriel ». Un show dans lequel nos cinq sens sont cette fois mis à l’honneur. Il était ce week-end sur la mythique scène du Grand Rex de Paris. Retour sur un spectacle qui surprend et défie le rationnel.

Croyez-vous en l’hypnose ? Y êtes-vous vous-mêmes réceptifs ? Autant de questions auxquelles le maître de la discipline, le grand Messmer, devrait vous donner les réponses au cours de son spectacle inédit. Pendant plus de 2 heures, il vous fera tester votre inconscient et choisira, parmi le public, les plus réceptifs pour devenir les acteurs de son propre spectacle.

De la soirée en boîte de nuit au passage dans une jungle dangereuse, les volontaires, sur scène malgré eux, seront au cœur d’une série de scénographies, sous l’emprise des directives de l’hypnotiseur. Se crée alors des situations toutes plus drôles les unes que les autres pour un public tant médusé que séduit depuis sa place.

                                                                                                        Crédit Photo :  PAMÉLA LAJEUNESSE

 

Face à des personnes, auparavant à quelques sièges de votre fauteuil ou même un de vos proches,  qui se retrouvent, en un claquement de doigt, endormies sur le parquet de la scène ou prêtes à danser sur un rythme de folie, difficile de rester insensible au talent du charismatique Messmer.

Mais, dans ce spectacle très interactif,  Eric Normandin, de son vrai nom, séduit aussi par sa sympathie, d’autant plus qu’avec lui,  tout est une histoire de famille. Ce n’est autre que sa compagne dans la vie de tous les jours qui l’aide sur scène. Avec un peu de chance, vous pourrez même apercevoir leur petite fille à la fin du show, et qui, on lui souhaite, héritera de ce don assez incroyable.

Alors si vous aussi vous souhaitez prendre part à l’« expérience Messmer », le fascinateur sera notamment à Lille le 31 janvier prochain, à Nancy le 2 février, à Bordeaux le 15 février, à Rennes le 8 mars ou encore à Besançon le 23 mars.