Il y a quelques semaines, nous assistions à la convention « Don’t Mess With Chicago » – une première pour nous. On vous raconte  comment se passent les conventions, mais surtout celle-ci, consacrée à l’univers « Chicago » créé par Dick Wolf avec les séries « Chicago Fire », « Chicago P.D. » et « Chicago Med. »

Organisée par l’association Empire Conventions, « Don’t Mess with Chicago » était la 1ère convention consacrée à la franchise « Chicago » en France. C’était d’ailleurs la première convention aussi pour certains invités. ce phénomène de conventions vient tout droit des États-Unis et permet, généralement sur un week-end, aux fans d’une série notamment de se retrouver et surtout de pouvoir rencontrer leurs acteurs préférés. « Don’t Mess With Chicago » s’est déroulée dans un centre de convention dans le quartier parisien de Montparnasse sur deux jours pendant lesquels les fans peuvent rencontrer leurs héros. Selon le prix que l’on met, on peut avoir des autographes, prendre des photos posées, des selfies et poser des questions.

Torrey DeVitto et Colin Donnell de la série "Chicago Med"

Torrey DeVitto et Colin Donnell de la série « Chicago Med »

La convention était très bien organisée, grâce à la quarantaine de bénévoles de l’association mobilisés, d’une rigueur quasi militaire, autour de plusieurs temps forts. La salle principale, où près de 400 personnes ont pris place chaque jour, accueillait les cérémonies d’ouverture et de clôture en présence de tous les invités – Patrick Flueger, Jesse Lee Soffer, Marina Squerciati, Joe Minoso, Miranda Rae Mayo, Jon Seda, David Eigenberg, Colin Donnell, Torrey Devitto, Yuri Sardarov et Sophia Bush – et les panels. Ces panels ce sont ces moments où les acteurs de chaque séries (Collinn Donnell et Torrey Devitto pour « Chicago Med » ; Joe Minoso, Yuri Sardarov, David Eigenberg et Miranda Rae Mayo pour « Chicago Fire » , et Jesse Lee Soffer, Patrick Flueger, Marina Squerciati, Jon Seda et Sophia Bush pour « Chicago P.D. ») répondent aux questions des fans. Dans la salle, point de bazar, mais une belle organisation grâce à un placement numéroté. Pour poser les questions, les fans font la queue devant des micros installés pour l’occasion.

Joe Minoso, Yuri Sardarov, Miranda Rae Mayo et David Eigenberg de la série "Chicago Fire"

Joe Minoso, Yuri Sardarov, Miranda Rae Mayo et David Eigenberg de la série « Chicago Fire »

Les panels sont accessible à tous les participants détenteurs d’un billet. En revanche, pour les autographes et les photos, il faut payer un supplément. A la « Don’t mess with Chicago »,, les matinées étaient consacrées aux signatures, et il fallait bien ça pour contenter tout le monde. Chaque acteur est assis à sa propre table et signe, à pelle, des tonnes de supports. Là encore pas de panique puisque les participants sont appelés à se rendre en salle d’autographe rangée après rangée. C’est le moment où les fans ont le plus le temps d’échanger avec leurs idoles, mais c’est tout de même assez rapide. Quelques mots, un sourire, une signature et c’est fini. Devant certaines tables – notamment celle de Sophia Bush, de Patrick Flueger et de Jesse Lee Soffer – la file s’allonge. Pendant ce temps, des animatrices organisent des jeux, des quiz, chantent pour faire patienter les participants restés dans la salle des cérémonies.

Patrick John Flueger, Jesse Lee Soffer, Marina Squerciati, Sophia Bush et Jon Seda de la série "Chicago P.D."

Patrick John Flueger, Jesse Lee Soffer, Marina Squerciati, Sophia Bush et Jon Seda de la série « Chicago P.D. »

L’après-midi est dédié au photos en tous genre. En groupe, duo ou solo, les acteurs enchaînent les poses que les fans ont imaginé. Intenses, ces moments sont très brefs : un bonjour, un sourire, une pose, un flash et c’est déjà terminé. Certains acteurs enchaînes des dizaines et des dizaines de photos, comme Sophia Bush, qui l’emporte très largement en termes de popularité. Là encore, Empire Convention a tout prévu : les clichés sont disponibles dans l’après-midi.

Entre ces moments, les différents panels se déroulent dans la salle principale, devant les fans pas occupés à prendre des photos ou en meetings room. Ces moments sont très détendus et même très drôles car on y a découvert des acteurs très ouverts, blagueurs et heureux de partager ce moment avec leur public.

Les fans avaient également la possibilité de participer à des meetings room (rencontre entre un acteur et une poignée de fans), un selfie lounge pour prendre des selfies et une soirée cocktail, en supplément.

TOUS les fans rencontrés sont repartis très satisfaits et heureux de leur week-end, et surtout avec des étoiles dans les yeux.