Depuis le mois de mai , le Victoria and Albert Museum de Londres accueille une exposition à succès… Celle du groupe mythique, Pink Floyd.

Après une populaire rétrospective sur David Bowie en 2013, le musée londonien a choisi de revenir sur ceux qui ont su propulser la scène musicale des années 60.

Tickets en main, c’est parti. Première chose à savoir, le parcours est interactif : c’est-à-dire qu’à l’entrée, on nous donne des casques avec un petit boîtier électronique. En fait, tout au long du parcours, des extraits sonores nous accompagnent. Le son se déclenche au fur et à mesure où nous changeons de salles.

On se dirige donc vers les premiers éléments d’expositions. Vous êtes directement mis dans le bain avec une lumière tamisée et des leds bleus… Tout cela nous rappelle l’ambiance des salles de concert.

Au fur et à mesure, on explore la vie des membres du groupe à travers quelques accessoires. Par exemple, leurs collections de vinyles ou bien leurs livres favoris. Le parcours est jonché d’illustrations, de cadres explicatifs, mais aussi de documents sonores. Une chose est sûre : ça ne manque vraiment pas de contenu.

Ce qu’on a adoré dans la salle réservée à la « production musicale », c’est d’être producteur d’un jour…Ou plutôt de quelques secondes : le musée met à disposition une table de mixage pour mixer notre propre version du titre Money.

Pas de guitare, peu de piano, beaucoup de voix… Vous pouvez choisir et faire votre propre interprétation du titre en baissant ou remontant les boutons de la petite table de mixage.

Tout au long du parcours, vous avez aussi des chiffres significatifs, par exemple 7000.
7000, c’est encore le nombre d’albums vendus de “The Dark Side of the moon” chaque semaine.

La visite s’achève dans une salle nommée la « performance zone” ! Ici, on assiste à la projection du live 2005 de Comfortably numb, projeté sur un grand écran qui prend tout l’espace. On préfère donc s’asseoir sur la belle moquette noir du musée pour profiter de ce dernier moment avant de sortir.

Depuis qu’elle a ouvert, l’exposition ne désemplit pas puisqu’environ 300.000 personnes ont déjà franchi les portes du musée. La direction a aussi choisi de la prolonger jusqu’au 15 octobre prochain. Alors si vous avez l’occasion d’y aller, courez-y. On y apprend plein d’anecdotes, on y voit beaucoup de raretés, et on y tape aussi du pied, grâce à l’interactivité.

A savoir que le prix du billet est d’environ 30 euros… Assez cher donc, mais cela vaut le coût.

Site du musée et billetterie :  https://www.vam.ac.uk/exhibitions/pink-floyd 

Retrouvez la version podcast de l’article :