Née Maria de Montserrat Viviana Concepción Caballé i Folc, la cantatrice barcelonaise Montserrat Caballé s’est éteinte ce samedi 6 octobre à l’âge de 85 ans. Reconnue pour sa technique vocale et ses performances scéniques, elle aura fait vibrer les notes pendant plus d’une cinquantaine d’années. Mediamag lui rend hommage et revient sur sa carrière.

Un premier succès imprévu

Quand en 1965, Montserrat Caballé remplace au pied levé la cantatrice américane Marilyn Horne alors enceinte, c’est pour incarner Lucrèce Borgia au Carnegie Hall. Le succès est au rendez-vous : le New-York Times titre « Callas + Tebaldi = Caballé ». La même année, elle interprète Marguerite dans le Faust de Gounod. C’est à ce moment-là qu’elle acquiert le surnom de “La Superba”. 

De Verdi à Freddie Mercury

Montserrat Caballé marque les esprits en 1972 en incarnant Norma de Bellini à la Scala de Milan puis quelques années plus tard à Orange. Après avoir joué le rôle de Violetta dans La Traviata de Verdi, elle s’intéresse de plus près au compositeur et au répertoire du bel canto. Le “rossignol barcelonais” se produit également à de nombreuses reprises avec Marilyn Horne dont la collaboration est doublée d’une amitié et admiration réciproque. En 1987, Montserrat Caballé explore le monde de la pop et chante en duo “Barcelona” avec Freddie Mercury. Le titre remporta un tel succès qu’il donna lieu à un album et fut l’hymne des Jeux Olympiques de la ville en 1992.

Mariée au ténor Bernarbé Martí, Montserrat Caballé a également partagé la scène avec sa fille Montserrat Martí, elle aussi chanteuse d’opéra.

Ambassadrice de bonne volonté de l’ONU, Montserrat Caballé avait créé une association pour les enfants en difficulté à Barcelone et avait également reçu la Médaille d’or du Mérite des Beaux-Arts en 1973.

Son dernier rôle remonte à 2012, année de ses 50 ans de carrière, où elle incarne Catherine d’Aragon dans Henry VIII de Camille Saint-Saëns au Gran Teatre del Liceu. 

Montserrat Caballé et sa voix exceptionnelle s’en sont allées ce 6 octobre des suites d’une longue maladie.