Le célèbre lieutenant Columbo n’est pas mort ! Il reprend même du service – interprété par Martin Lamotte –  sur les planches – du théâtre Michel dans une pièce très fidèle à l’univers de la série.

Peu le savent, mais « Columbo » c’était une pièce de théâtre qui a triomphé à Broadway pendant les années 70 avant de devenir la célèbre série avec Peter Falk. Cette version française reprend l’histoire du tout premier épisode de la série « Prescription Murder » – « Meurtre sous prescription » en français. Un psychiatre – interprété par Pierre Azéma – croit pouvoir orchestrer le crime parfait pour se débarrasser de son épouse afin de roucouler avec sa maîtresse – Karine Belly. Mais c’était sans compter sur le lieutenant Columbo – remarquablement interprété par Martin Lamotte – qui sera chargé de l’enquête.

Comme dans la série télévisée, la pièce commence par un générique puis le plan imaginé par les amants diaboliques et le crime perpétré.

Martin Lamotte – Monsieur Lambert du troisième étage dans « Nos Chers Voisins » –  interprète un lieutenant Columbo tout aussi soucieux du détail que celui interprété par Peter Falk, à une différence près, le comédien français est plus grand de quelques centimètres que l’acteur américain. Entêté, soupçonneux, il ne va pas lâcher d’une semelle le médecin qu’il soupçonne – à juste titre – d’avoir assassiné sa femme.

Engoncé dans son mythique imperméable beige élimé qu’il ne quitte jamais et dans son costume mal ajusté, Columbo a toujours son cigare et son carnet en poche mais jamais de stylo. Comme dans la série, ce sont ces détails insignifiants qui le titillent qui vont l’amener à résoudre l’enquête. Dans sa tâche il est aidé par un substitut du procureur incarné par Stéphane Boutet, qui avait notamment joué dans « Sous le Soleil ».

Martin Lamotte, Stéphane Boutet, Karine Belly et Pierer Azéma dans Columbo au théâtre Michel

Ce Columbo, fidèle au personnage créé par Wiliiam Link et Richard Levinson, se déplace toujours en Peugeot 403, a un basset prénommé Le Chien – et parle toujours de sa femme.

C’est Didier Caron qui signe l’adaptation et la mise en scène de « Columbo » avec de savoureux moments : Columbo allongé par terre à scruter la moquette ou encore avec un énorme ours en peluche dans les bras.

L’action se déroule donc à Los Angeles dans les années 70. Le décor – le cabinet du psy et son appartement – est très réussi avec des objets d’époque dont le téléphone avec cadran et sa sonnerie atypique. Les changements de décor – entre le cabinet et l’appartement – sont opérés très rapidement par la troupe et habillés avec de la musique bien adaptée. Seule trace de modernité : la projection d’images pour matérialiser la vue par la fenêtre et pour le générique de début et de fin.

Martin Lamotte, Pierre Azéma et Karine Belly dnas la pièce de théâtre Columbo

Les nostalgiques de la série qui a fait les beaux jours de TF1 se replongeront avec plaisir dans l’univers de Columbo tandis que les plus jeunes découvriront un personnage mythique.

 Columbo – Meurtre sous prescription au Théâtre Michel jusqu’au 8 janvier 2017. Du mardi au samedi à 21h, matinées le samedi à 17h et le dimanche à 16h30.

Crédit Photos : Franck Harscouët