La célèbre salle de spectacles présente, pour la première fois, une exposition de photos dans ses murs. Des clichés qui retracent l’histoire du plus ancien music-hall de Paris.

Au gré d’un parcours qui mène depuis l’entrée jusqu’au bar de l’Olympia, la salle de concert se remémore son histoire au travers de nombreux clichés, anecdotes et objets de stars.

Ainsi, en visitant l’exposition « L’Olympia Hier, Aujourd’hui, Demain« , on apprend que le concert donné par Gilbert Bécaud en 1955 a tourné à l’hystérie avec plus de 300 fauteuils démontés et une salle jonchée de soutiens-gorges. Edith Piaf a déchiré sa robe sur scène pendant son interprétation de « La Vie en Rose » le 27 janvier 1955. Beaucoup moins drôle, une fan de Lou Reed a tenté de se suicider pendant « Walk on the wild side » le 25 mai 1974.

Exposition L'Olympia, hier, aujourd'hui, demain par Christophe Cussat-Blanc

Colette Renard – qui a interprété Rachel Lévy dans « Plus Belle la Vie » de 2004 à 2009 – a joué en première partie du crooner Paul Anka en décembre 1958 et janvier 1959. Attendu par des hordes de jeunes femmes en furie, Paul Anka a dû être évacué en fourgon de police. Le record du plus long concert est toujours détenu par Oum Kalsoum qui a chanté pendant pas moins de 5 heures. Autant d’anecdotes qu’on a plaisir à découvrir ou à se remémorer.

Expo photos L'Olympia hier, aujourd'hui, demain par Christophe Cussat-Blanc

Cette exposition propose aussi un magnifique cliché de Vince Taylor dansant du rock’n’roll le 4 novembre 1961. Une réelle prouesse technique d’avoir pu capter un tel mouvement à l’époque. C’est d’ailleurs lors de ce concert que Johnny Hallyday rencontra Sylvie Vartan, qui assurait alors la première partie du spectacle. Quelques années plus tard, en 1964, ce sont Les Beattles qui ont chanté en première partie de Sylvie Vartan. Qui l’eut crut ?

En 1970, Michel Polnareff  – qui sera de retour à l’Olympia le 14 juillet prochain – innove en proposant une plateforme qui descend du plafond où sont perchés ses musiciens.

Robe est escarpins d'Edith Piaf exposés à l'Olympia par Christophe Cussat-Blanc

Au détour du bar, on trouve plusieurs objets et costumes ayant appartenu à des personnalités s’étant produites à l’Olympia. Ainsi, une robe noire et des escarpins portés par Edith Piaf sont exposés. Tout comme la fameuse salopette bleue de Coluche, un sobre costume noir de Johnny Hallyday, la guitare rose s de M ou encore le dernier costume bleu à strass de Claude François.

Dernier costume de Claude François exposé à l'Olympia par Christophe Cussat-Blanc

L’exposition fait aussi la part belle à l’histoire récente de la salle en présentant notamment un cliché du tout premier Olympia de Julien Doré le 8 avril 2009, mais aussi de Louane et Kendji Girac.

Enfin, les fans de Muse seront ravis d’apprendre  – ou de se rappeler – que lors du lancement de l’album « The 2nd Law » le 2 octobre 2012, le groupe est entré sur scène au son de la chanson « Telstar » du groupe The Tornados dont George Bellamy – le père du chanteur de Muse Matt Bellamy – a été guitariste et qui s’est produit en 1963 dans la salle en première partie de Cloclo et Sylvie Vartan !

Avant de quitter les lieux, n’oubliez surtout pas de faire un tour dans la salle de billard – une magnifique pièce qui n’est jamais ouverte au public – pour voir une vidéo qui retrace en musique et en image l’histoire de la salle avec des extraits de concerts de Piaf, Jimi Hendrix, les Rolling Stones, Florent Pagny, Ayo, ou encore The Pogues.

Projection vidéo dans la salle de billard de l'Olympia par Chistophe Cussat-Blanc

 L’Olympia Hier, Aujourd’hui, Demain, du mardi au dimanche de 12h à 17h, au 28 boulevard des Capucines 75009 Paris. 7 euros, tarif réduit 5 euros. Gratuit pour les moins de 10 ans.

Photos de Christophe Cussat-Blanc, sauf photo de tête © Boby.