Aujourd’hui sort en salles le nouveau film de Steven Spielberg. Le Bon Gros Géant est l’adaptation du roman de Roald Dahl (l’auteur de Charlie et la Chocolaterie) publié en 1982.

Ce conte fantastique adapté à la manière de Steven Spielberg relate l’histoire d’une orpheline qui, en pleine nuit, se fait enlever par un géant. A travers cette intrigue, on va découvrir une belle histoire d’amitié entre ces deux personnages solitaires. Sophie, la petite fille a d’abord peur de son ravisseur, mais arrivée au pays des géants elle va vite se rendre compte que le BGG est gentil et qu’ils ne sont pas si différents. Le BGG recueille les rêves pour les envoyer aux enfants, il va donc apprendre à Sophie plein de choses sur cette magie.

Le bon gros géant, capture Allo Ciné

Le bon gros géant, capture Allo Ciné

Dans cette adaptation, Steven Spielberg joue encore entre réalité et fiction, et il nous plonge dans des décors plus merveilleux les uns des autres. L’affiche du film nous rappelle aussi un ancien conte fantastique de Steven Spielberg : E.T dont l’affiche troublait aussi par le caractère fantastique de l’extra-terrestre qui pointait son doigt en direction d’une main humaine. Dans le BGG, de nombreuses références à d’autres films de Spielberg devraient sauter aux yeux pour les connaisseurs. Vous reconnaitrez aussi la voix de Dany Boon prêtée au Bon Gros Géant.

A travers ce film, le réalisateur confronte les personnages dans des scènes de bienveillance et de confiance en l’autre malgré les différences qui les opposent. Le message que fait passer Spielberg est de croire en l’autre, d’accepter les différences et d’assumer sa personnalité. La tolérance, l’empathie l’estime de soi sont des valeurs que le réalisateur fait découvrir dès le plus jeune âge à travers sa filmographie. Un film fantastique qui fait preuve d’humanisme donc… par les temps qui court il serait peut-être bon d’aller le voir en salle ce mercredi.

Fallon Bouvier