Cette semaine, Jacque(s) a sorti “Phonochose”. Cette nouvelle vidéo est une live-session enregistrée à l’Amour. Produite par Cactus Club, la performance a été filmée par Théophile Boutin, qui nous offre aujourd’hui, sa vision et ses explications, pour la création de ce clip. 

L’amour, qui est une galerie, un lieu de vie, un lieu d’échange et de création est en quelque sorte un hangar. Pourquoi ce choix d’un endroit minimaliste, vêtu de murs blancs et d’un sol brut ?

L’idée était de trouver un endroit neutre, qui nous permette de nous concentrer sur la création du son, une sorte de laboratoire dans lequel Jacques effectue des recherches de sons. Je voulais donner un aspect scientifique à ses recherches. La vidéo sur la recherche du Vortex, dans laquelle on voit Jacques et Alexandre Gain effectuer des expériences, réalisée par Maxime Gaudet, m’a aussi influencé dans ce choix. https://www.youtube.com/watch?v=rcv1IokfS0A Au niveau de la disposition des éléments, nous avons tout amené sur place la veille. Jacques a eu la nuit pour mettre en place son set up et réfléchir à la composition de son morceau, en fonction des différents accessoires qu’il avait à disposition.

Parlons scénographie

Il était très important pour nous d’arriver à une salle « bondée » de Jacques, l’idée était donc de mettre en scène les recherches de sons. C’est une sorte de moment intemporel, dans lequel on voit Jacques tester les différents objets. Avec Jean Pouletty, premier assistant, nous sommes allés sur place à plusieurs reprises, et en fonction des accessoires, nous avons établi un plan au sol, pour déterminer la place de chacun des Jacques dans l’image. Il fallait faire attention à bien voir tous les jacques, au premier plan, il s’agit plutôt d’action au sol, puis plus on va dans la profondeur de la salle, plus Jacques effectue des actions dans lesquelles il est debout.

La multiplication de Jacques

La multiplication de Jacques

A un moment, Jacques se multiplie : quel en est le procédé technique ?

Dans un premier temps, j’ai fait des boucles de montage avec chacun des plans de Jacques, et ensuite j’ai fait appel à Théo Karsenty, qui s’est occupé de détourer chacun des Jacques, sur le logiciel After effects. Son travail m’a permis d’être libre au moment du montage, et de placer les Jacques où je voulais.

La collaboration entre Jacques, le perfomer, et Théophile, le réalisateur

Avec Jacques, on a beaucoup discuté afin de trouver un concept intéressant qui collait avec sa démarche. Au début, on voulait juste filmer une session live de manière assez simple à la manière de Binkbeats, puis au fur et à mesure, on avançait sur les idées, et l’idée de la démultiplication était celle qui nous paraissait la plus folle alors on a foncé ! S’il devait y avoir un maître mot, je dirais que c’est DETER(mination), parce qu’on s’est tous impliqué à fond dans le projet, et l’on sentait qu’il se passait quelque chose de fort. https://www.youtube.com/watch?v=bUHZqVeqoXY 4 caméras pour les plans fixes et une caméra volante ont été utilisées pour ce clip.

A propos de Cactus Club

Cactus Club est une boîte de production et un label créé par Théophile Boutin, le réalisateur de Phonochose, et ses amis. Vous pouvez retrouver leur travail sur leur page Facebook.