Du 17 au 19 octobre le Mama Festival célébrera la musique au sens large. Festival éclectique, tous les styles musicaux sont représentés et le concept permet de déambuler dans toutes les salles du quartier Pigalle avec un simple pass.

3 jours, 120 concerts, 10 salles, 1 quartier voilà comment se définit le concept du festival 100% basé à Pigalle, le Mama Festival. Un concept généreux, qui permet d’avoir accès aux salles les plus mythiques de Paris pour y déambuler aux rythmes des concerts éclectiques. Du mercredi au vendredi, vous verrez passer des artistes déjà connus tels que le couple qui a représenté la France à l’Eurovision Madame Monsieur, ou encore la pop de NACH, la dernière des enfants Chédid, qui viendra défendre son deuxième album. Mais aussi un peu de hip-hop avec le maestro Oxmo Puccino ou encore celui qui écrit des romans primés (Petit Pays) en plus de faire de la musique, Gaël Faye ainsi que Dany Synthé, l’ex-jury de la Nouvelle Star.

Mais le MaMa Festival c’est aussi l’occasion de rencontrer des artistes qui se dessinent un bel avenir ou de découvrir des styles qu’on aurait peut-être jamais écouté de son plein gré. A seulement 18 ans Naya a récemment fait les premières parties de Jain et Brigitte, le 17 octobre elle viendra défendre son premier album Ruby au Bus Palladium. Quatre ans après sa participation à The Voice Kids, la jeune artiste auteur-compositeur-interprète partagera son énergie débordante au public du Bus palladium afin de le transporter dans son univers électro-pop.

Le hip-hop féminin sera également à l’honneur sur la scène du Backstage By the Mills avec Dope Saint Jude. La rappeuse queer tout droit venue de Cape Town casse les codes dans un style hip-hop bien à elle. Son premier EP a été remarqué par les textes engagés et féministes qui caractérisent la jeune femme. Nul doute qu’elle nous fera l’honneur d’un show électrique le 19 octobre

De la soul, du funk, de l’afrobeat, et des paroles gospel ont déjà permis à Michelle David & The Gospel Sessions de se faire une jolie renommée en passant par des salles réputées et des festivals mythiques. Du Paradiso à Amsterdam aux Eurockéennes de Belfort, leurs textes inspirants, à base d’amour et d’espoir, rempliront de joie et de bonne humeur le public qui se fera sans aucun doute “gospélisé” dès les premières notes du show prévu le 18 octobre au Backstage by the Mill.

Pour les professionnels c’est aussi l’occasion de se retrouver autour d’un déjeuner, d’un cocktail et de profiter d’un showcase afin étoffer votre réseau !

Plus d’informations sur le site du MaMa Festival