Alors que la lutte s’intensifiait ces derniers jours entre LCI, la chaîne d’information du groupe TF1 ; Paris Première, une chaîne généraliste du groupe M6 ; et Planète+, la chaîne de documentaires du groupe Canal+, le CSA a finalement rendu sa décision quant au passage de l’une de ces trois chaînes sur la TNT gratuite et surprise : aucune chaîne n’obtient de fréquences TNT.

En effet, suite à cette décision surprenante du CSA (plus d’informations ici), les réactions ont été assez virulentes sur les réseaux sociaux et à l’antenne de LCI.

Du côté du groupe TF1, la réaction ne s’est pas fait attendre, LCI annonçant depuis plusieurs mois que si elle ne passait pas sur la TNT gratuite, son modèle économique ne lui permettrait pas de survivre, et après 20 ans d’antenne, la chaîne devrait fermer, menaçant ainsi 247 emplois. Cependant, iTélé et BFM TV étaient fortement opposés à un tel transfert, estimant que le marché publicitaire ne permettrait pas d’accueillir trois chaînes d’information sur la TNT et que, à terme, ça serait la mort de toutes les chaînes d’information de la TNT.

Dans un communiqué, le groupe NextRadioTV (BFM TV) se félicite donc de cette décision du CSA de ne pas autoriser le passage de LCI en gratuit.

Sur les réseaux sociaux, les réactions, nombreuses, ne se sont donc pas fait attendre :

Le dirigeant du groupe M6, Nicolas de Tavernost, lui, avait d’ores et déjà annoncé il y a quelque jours que « Paris Première ne devait pas être victime des problèmes d’autorisation de LCI » puisque Paris Première « n’entrerait pas en concurrence avec d’autres chaînes de la TNT en raison de son positionnement plus haut de gamme » et précisait envisager tous les recours juridiques possibles en raison de la solidité de leur dossier, ce à quoi s’était farouchement opposé le groupe NRJ, reprochant à Paris Première sa stratégie commerciale agressive.

Enfin, de son coté, Canal+, bien que propriétaire de la chaîne Planète+, accepte la décision de ne pas autoriser le passage des trois chaînes sur la TNT gratuite, en précisant que “le Groupe CANAL+ considère que cette décision du CSA est sage et responsable car elle tient compte à juste titre de l’équilibre économique global de la TNT en France.”

Ainsi, avec les nombreuses possibilités de recours dont disposent les groupes TF1, M6 et Canal+, la guerre de la TNT gratuite n’a pas fini de faire rage.

Et vous, qu’en pensez-vous ?