Ce 29 novembre c’est la sortie du film « La fine équipe » une comédie divertissante sur le monde de la musique à travers un groupe de rap conscient.

« La fine équipe »  c’est une comédie sur le groupe fictif de rap Varek, emmené par la chanteuse Stan – interprétée par Annabelle Lengronne. Stan est très virile et cache toute sa féminité et cultive son androgynie. Varek fait ce que l’on appelle du rap conscient mais est devenu has been, ce que Stan – qui se voile un peu la face – ne veut pas entendre. Lâchée par son producteur – interprété par Sylvain Quimène alias Gunther Love champion du monde de Air Guitare en 2009 – Stan devient aussi tourneuse du groupe.

Annabelle Lengronne est Stan dans "La fine équipe"

Dans l’aventure elle va embarquer Omen – joué par William Lebghil, qui était Slimane dans la série « Soda » – qui, en tant que fan, accepte de travailler gratuitement pour le groupe. Seul blanc de la bande, surnommé  « camembert » ou « chat blanc »qui porte la poisse par les membres masculins du groupe, il va devoir s’imposer. Toutefois, ce drôle d’énergumène qui passe son temps libre à enregistrer des sons sous MDMA va amener Stan à s’ouvrir.

Annabelle Lengronne et William Lebghil dans "La fine équipe"

La tournée en Normandie va virer au fiasco mais Stan – très volontaire – réussira à s’en sortir.  D’ailleurs, Annabelle Lengronne qui n’avait jamais rappé de sa vie s’en sort très bien grâce au coaching d’Oxmo Puccino. Oxmo, qui a signé, avec l’aide de son musicien Côme Aguiar, tous les titres interprétés par le groupe Varek.

Au casting, on retrouve l’excellent Doudou Masta, qui joue le plus âgé des membres du groupe Varek. On l’avait notamment déjà vu dans la série « Léo Mattéi » sur TF1. Mais aussi la chanteuse, passée par Nouvelle Star en 2009, Camélia Jordana qui est très crédible sur grand écran et qui n’en est pas à son premier film.  Et également Laure Moutoussamy dans le rôle de la grand-mère de Stan. Les fidèles téléspectateurs de « Plus Belle La Vie » la reconnaitront certainement : elle a joué Alphonsine Brunoy, la mère de Gilbert Brunoy. On aperçoit aussi furtivement Philippe Corti.

Réalisé par Magaly Richard-Serrano, ancienne championne de boxe, « La fine équipe » a de très bons dialogues : Stan fait de la prose lorsqu’elle parle.

Crédit photos : Blue Monday