Synopsis : Jeune guitariste, Jeremy rentre à l’université et tombe sous le charme de Mélissa dès son arrivée. Au début, elle le repousse et puis, c’est l’amour fou. Le bonheur s’estompe quand Mélissa découvre qu’elle est atteinte d’un cancer de l’ovaire. L’amour est plus fort que tout et Jeremy décide de l’épouser pour le meilleur et pour le pire …

Comment le spectateur est-il cueilli par cette histoire et emporté par les paroles des chansons pleines d’amour, de tolérance, de douceur, de spiritualité et de foi ?

Que le public ne s’y trompe pas, il n’y a pas de sermon religieux ni de ”recrutement” de fidèles dans ce film mais juste de la bienveillance et de la sagesse. La sortie de séance est douce même si le sujet nous chamboule…

Le film est ”attaché” à la religion, car c’est l’histoire de Jeremy Camp, chanteur et guitariste chrétien évangélique américain fils de pasteur mais ce n’est en aucun cas un film sur la religion. Parmi tous les avantages du film, découvrons cette musique, fouillons l’histoire de ce mouvement musical, plongeons-nous dans les paroles des chansons et respirons la paix qu’elles délivrent. Ces dernières nous conduisent au deuxième volet du film : la maladie cancéreuse et la fin de vie dans l’univers hospitalier. Le film nous raconte une tranche de vie courte, à la fois heureuse et douloureuse. Nous suivons le grand amour entre Jeremy et Mélissa, de sa naissance jusqu’à sa fin tragique, ce qui a inspiré à Jeremy Camp sa chanson “I Still Believe”. La chanson “I Still Believe”, est le thème principal du film. Elle accompagne les personnages. Ce thème est doux et représente bien l’amour que l’on retrouve dans le film. C’est un hymne au courage, à l’espoir de guérison grâce à la chimiothérapie, à la fidélité et au respect des valeurs amoureuses même dans l’épreuve de la maladie. Mais c’est aussi l’accompagnement de Dieu dans cette épreuve qui donne de la douceur et de l’apaisement face à la mort. Même si elle est violente car mourir à 24 ans est brutal, cette mort nous est racontée de façon poétique et apaisante. On y voit que la religion est le moyen de partir dans la sérénité.

Motion Picture Artwork © [YEAR] Lions Gate Entertainment Inc. All Rights Reserved.

C’est aussi un vrai bonheur de voir KJ Apa jouer Jeremy Camp dans un autre registre puisque nous le connaissons déjà grâce à la série américaine à succès Riverdale.
Sur scène, il rayonne : sa voix et sa guitare nous transportent. De son côté, Britt Robertson est bouleversante dans le rôle de Mélissa.
Leur personnages tellement incarnés avec sensibilité et fraîcheur rendent l’histoire universelle.

Le film nous montre un amour entier et sincère, rempli de vie et de messages positifs. Bien que la vie ne soit pas une chose facile, le film nous montre qu’il faut savoir savourer chaque instant. J’y crois encore s’impose comme dramatique certes, mais il est aussi musical, doux, positif, fédérateur et tout cela est bienveillant… Car de nos jours, il est plus que nécessaire de retracer le contour des choses essentielles…

J’Y CROIS ENCORE un film de Andrew et Jon Erwin. Avec K.J Apa, Britt Robertson, Shaina Twain, Gary Sinise, Melissa Roxburgh…
Le film est disponible en achat digital sur les plate-formes (iTunes et Google)et sur toutes les plateformes en exclusivité VOD.


Motion Picture Artwork © [YEAR] Lions Gate Entertainment Inc. All Rights Reserved.