C’est dans le 18ème arrondissement de Paris que Mediamag a eu la chance de rencontrer Jordan Morris, candidat tout droit sorti du télé-crochet The X Factor UK. A 20 ans, l’ancien poulain de Mel B nous parle de son aventure, de ses projets et de la place que tient la musique dans sa vie.

Mediamag : « Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans l’aventure The X Factor ? »

Jordan Morris : « J’avais déjà sorti 2/3 singles avant, sous un label indépendant. Tout est allé vite : après quelques showcases, des chansons enregistrées à Los Angeles avec mon équipe , et quelques vidéos sur Internet, Simon Cowell m’a contacté 3 fois. On nous a proposé un vol Los-Angeles-Londres pour faire le show, et on s’est dit « Ok, pourquoi pas, allons-y, on verra comment ça se passe ». J’ai eu la chance de participer à l’un des plus gros shows en Angleterre et de montrer mon talent à la télévision. C’était une expérience dingue ! »

– Quelle a d’ailleurs été la première chanson sur laquelle tu t’es défendu lors des auditions ?

J’ai chanté « Hold on we’re going home » de Drake mais ils ne l’ont pas montré, la première prestation que le public a pu voir était « All of me » de John Legend. J’ai eu quelques problèmes avec le contrat par la suite, mais j’ai essayé de laisser tout ça de côté, de me concentrer sur la chanson, et de me représenter autant que je pouvais.
Extrait de « All of me » par Jordan Morris, extrait de la chaîne TheXFactorUK.

– Peut-on dire que, finalement, la musique, c’est ta vie ?

Oui ! C’est ancré en moi, j’ai même des tatouages. Sur celui-là, il est écrit « No music, no life » et c’est vraiment la façon dont je ressens les choses. Quand j’avais 17 ans, j’ai eu des problèmes avec ma voix, je n’ai pas pu chanter pendant des mois. A ce moment-là, je me suis dit que ma vie était finie parce que je ne pouvais pas chanter. Mais je chante partout, même quand je ne fais pas de shows, ou que je n’enregistre pas, parce que j’adore ça. Certaines personnes voient ça comme une blague, je vois ça comme un style de vie, car je fais ça chaque minute de chaque jour.

– Quelle a été la réaction de ta famille, de tes proches, quand tu as décidé de participer à l’aventure X Factor ?

Ils étaient super excités, parce que j’ai grandi en regardant l’émission. Ma famille ne ratait aucun de mes passages, mes amis venaient chez moi, ils prenaient des photos de l’écran de TV et les postaient sur Instagram en écrivant « Je t’ai vu à la télé ! ». On m’a posé plusieurs fois la question « Pourquoi tu le fais si tu es déjà célèbre ? » Mais je ne suis pas célèbre : même si j’avais déjà fait beaucoup de choses en Angleterre, j’avais encore plein de choses à découvrir. 2014 a été l’année de l’expérience.

– Qui a été ton influence, qui t’a donné envie de chanter ?

Mes parents, mon grand frère. Tous les gens qui m’entourent aussi: mon équipe, mon manager, mon producteur, mon guitariste, avec qui je partage les mêmes buts, les mêmes expériences.
Du côté des artistes, je dirais Michael Jackson, Usher, Justin Timberlake, Beyoncé. Waouh, en fait, il y en a plein. Tiens, y’a Chris Brown, et Craig David aussi, que j’adore.

– Quand tu as quitté The X Factor, Mel B, ta coach, a dit que tu étais déjà une star. Qu’est-ce que tu en penses ?

C’est dingue parce que ce compliment vient, lui-même, directement d’une star ! C’était énorme. Mel B m’a juste donné confiance en moi, les juges savent de quoi ils parlent. J’ai appris beaucoup auprès d’elle, elle est vraiment cool. Elle m’a fait beaucoup de commentaires positifs, pour être toujours meilleur.

– Peux-tu nous en dire plus sur tes projets pour 2015 ?

J’espère sortir mon album cet été, parce que je suis un « summer baby » [ndlr : il est né au mois d’août] et que ce serait une jolie référence. C’est un projet très excitant.

– The X-Factor t’a apporté une notoriété encore plus grande. Quelle relation entretiens-tu avec tes fans ?

Je communique beaucoup avec eux, en fait, si on regarde mon compte Twitter (@JordanMorrisUK), je retweete beaucoup, parce que le simple fait de retweeter représente beaucoup pour les fans. Et j’essaye de leur donner une bonne raison de continuer à m’apporter leur soutien, j’essaye de leur rendre ce qu’ils me donnent, même si je ne suis pas tout le temps sur les réseaux sociaux et que je n’ai pas toujours le temps de répondre. Je tente de le faire autant que possible, de poster des photos sur Instagram. J’en ai rencontré pas mal, on a même lancé des compétitions : par exemple, tous les mois, un fan peut passer une journée avec moi, le jour de son anniversaire. J’ai aussi rencontré quelques fans français hier d’ailleurs. En fait, les fans sont une équipe, ils sont une famille.

– Dernière question : que peut-on te souhaiter pour 2015, outre la sortie de ton album ?

Revenir visiter la France ! Continuer à voyager à travers le monde, parce que c’est une des choses que je préfère en tant qu’artiste. Faire toujours plus de scène. Continuer la musique, enregistrer en studio et solidifier mon expérience.

Un grand merci à Jordan Morris, pour avoir répondu à nos questions avec beaucoup de sincérité, d’humour et de sympathie. Merci également à l’agence Furst, de nous avoir donné l’opportunité d’interviewer ce jeune artiste !
Pour plus d’informations, retrouvez la chaîne Youtube de Jordan Morris ici.