Un peu plus d’1 an après notre rencontre aux Solidays, nous retrouvons le groupe Hyphen Hyphen au Festi’Val de Marne. Nous avons choisi de faire un petit bilan de leur tournée, en leur posant quelques questions à propos de leur album, leur authenticité, leur public mais aussi Parlophone, leur label…

Nous sommes au Festi’Val de Marne : vous connaissez le 94 ou c’est une « terre inconnue » pour vous ?
Absolument inconnue ! Alors qu’on traîne souvent dans le 93 (rires) ! En banlieue parisienne on a fait beaucoup de concerts mais pas de ce côté là. Cependant, on commence à connaître Paris !

Justement, une vidéo est sortie il y a pas longtemps pour promouvoir la capitale : vous étiez en bande sonore derrière. Comment s’est passée cette collaboration ?
Très simplement : on a vu la vidéo, elle était merveilleuse. On nous a proposé de mettre en musique ces belles images.

Imaginons que vous êtes programmateur d’un festival, vous avez carte blanche. Qui programmeriez-vous et quel serait le nom de cet évènement ?
C’est complexe vu qu’on est 4 ! Au niveau des artistes, on ferait des revivals : Rod Stewart, Bonnie Tyler et les Destiny’s Child juste pour les voir se friter ! On pourrait ajouter un concours de sosie de Michael Jackson et un de casquettes mouillées. On l’appellerait le « Wild Union festival ».

Vous venez de sortir votre album « Times and lives ». Qui en a eu l’idée ?
Ça fait un an que « Times », notre premier album est sorti. On a toujours donné tellement d’énergie sur scène qu’on avait envie de garder un souvenir de toute cette année de tournée. De plus, beaucoup de gens nous le demandaient et donc le label a accepté. C’était un rêve de gosse d’avoir un live sur un CD… C’est chouette !


Il y a pas mal de retours positifs…!

Oui on est toujours très stressé quand on sort quelque chose… Et encore plus sur scène puisqu’on se livre intégralement. Mais on est bien rassuré grâce aux mots de notre public !

L’illustration de la pochette est faite « main » comme vos clips ?

Exactement ! Santa et Adam sont à l’oeuvre, et Line et Zac aux conseils ! En fait on adore s’amuser avec l’image : si on n’avait pas fait de la musique, on aurait monté une boîte de graphisme. On adore prolonger notre musique par l’esthétique et puis on a du fun à le faire ! On est des éternels insatisfaits donc entre nous on peut être exigeant.

C’est une façon de pouvoir maîtriser tout ce que vous faites et d’éviter des choses impersonnelles imposées par votre label par exemple ? 
C’était le deal de départ avec notre label Parlophone : on est arrivé avec une identité, on nous a laissés assez libres sur notre fonctionnement.

On a la liberté de création, ce qui est très rare aujourd’hui. Surtout dans une major.

C’est une confiance mutuelle où on sait qu’ils auront toujours un avis et on l’écoute vraiment puisqu’ils ont souvent le bon avis et le recul.

Hyphen Hyphen par Magali Butault

Hyphen Hyphen par Magali Butault

Votre public, vous le chouchoutez : à chaque fin de concerts, vous les attendez pour quelques dédicaces… L’organisation n’est pas trop difficile ?
C’est devenu un réflexe très agréable ! On aimerait bien que tous les artistes fassent ça. C’est la continuité du concert : on a l’impression d’avoir terminé qu’à la fin, quand tout le monde est parti. Tu sais c’est comme un bon chef qui va voir les clients « est-ce que vous avez bien aimé la cuisson de mon lieu noir ? » Par contre, ça devient de plus en plus compliqué avec les grandes salles. Tant qu’on pourra le faire, on le fera.

Pour entretenir le lien avec votre public, vous utilisez aussi les réseaux sociaux avec les « stories » instagram. Qui s’en occupe ?

C’est surtout Santa mais après on met tous nos petites bêtises sur la story de temps en temps. Il n’y a pas de community manager à part Bobi, notre régisseur plateau, quand on est en concert. Ça prend énormément de temps mais on s’amuse à le faire et c’est la continuité du lien installé avec nos fans.

On est allé faire un tour dans la catégorie « artistes similaires » d’Hyphen Hyphen. Ce qu’il en ressort : Izia, Lescop, Florence and the machine, Elephanz, Concrete Knives. Vous êtes d’accord ?

Non, absolument pas. (Rires) C’est bizarre qu’ils aient noté ça ! Bon Florence and the machine on adore donc c’est cool mais sinon les groupes français qu’ils ont mis… On ne comprend pas !

Pour finir, décrivez votre groupe avec des smileys !

HYPHEN HYPHEN en smileys

HYPHEN HYPHEN en smileys