Chaque année, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) honore ses auteurs, compositeurs, éditeurs, auteurs-réalisateurs, humoristes…lors de la cérémonie de remise des Grands Prix Sacem.

Cette cérémonie distingue la carrière de celles et ceux dont les mots, les notes, les œuvres ont marqué la création dans tous les répertoires représentés par la Sacem.

Nous y étions le lundi 30 Novembre, dans la mythique salle des Folies Bergère.

Point d’honneur à l’actrice Héléna Nogueira, la maîtresse de cérémonie et surtout chanteuse,  qui a présenté en musique, chaque lauréat ! En effet, une transition chantée était préparée pour chaque remise de prix, comme un genre de comédie musicale.

Nous avons rencontré Bob Sinclar, Alain Chamfort, Vianney et Magic System pour discuter de cette cérémonie et de leur actualité !

Bob Sinclar

Sa vision sur le prix qu’il a obtenu :  “C’est ma société d’auteur compositeur c’est très symbolique. Je ne suis pas musicien de formation et je suis arrivé à la musique avec la culture hip hop, je faisais de la musique mais je ne me considérais pas comme un compositeur. C’était du bidouilllage finalement, j’additionnais des samplers. Etre récompensé : ça veut dire que le Dj acquis un statut d’artiste. J’en suis assez fier. Avant le Dj poussait des disques dans les clubs,  c’était un animateur de soirée. La french touch nous a vraiment offert ce statut de producteur et le statut que nous Dj avons aujourd’hui !”

Comment il confectionne sa musique : “Je fais des maquettes par centaines, je construis, j’assemble avec des musiciens. Je fais la production. C’est une collaboration d’artistes”

En ce qui concerne ses collaborations : Il n’en fait jamais pour le nom de l’artiste. Il cherche une voix qui va coller avec le style. Dès fois, ce sont des accidents par exemple Love génération ! (ndlr: on aimerait bien en faire des accidents dans ce genre…)

Les artistes qui vont nous surprendre ces prochaines années : “Il y a un producteur en ce moment s’appelant Tom Staar. Il a le son du moment, assez progressif.
Au niveau plus House, il y a un jeune qui arrive… c’est vraiment tout frais…  c’est CamelPhat. A découvrir très sincèrement!”

Alain Chamfort

Sa vision sur le prix SACEM: Pour lui, le prix SACEM de la chanson française en tant qu’auteur interprète est un honneur puisqu’il est remis par des personnes qui font le même travail que lui (des auteurs, compositeurs, éditeurs, auteurs-réalisateurs) et qu’il faut faire l’unanimité pour l’obtenir, ce qui n’est pas toujours simple.

A qui le décernerait-il en 2016: Il nous confie “Il faut avoir quelques heures de vol pour recevoir ce prix”. Il hésite entre Etienne Daho, Christophe, Laurent Voulzy… En bref, des tauliers du paysage musical.

Sa méthode pour composer : Il saisit les moments opportuns. Quand il doit rentrer dans un processus d’écriture, il se met au piano pour essayer d’ “attirer” l’inspiration . Il compose chez lui ou en studio. Souvent, il est pris par la dynamique et l’excitation de l’enregistrement qui peut même entraîner l’écriture de titre sur le tard.

Son actualité : En janvier il sortira une compilation de ses titres puis un album complètement revisité par la jeune scène electro ! Il sera à l’Olympia en Mars 2016 où il interprétera des chansons de son dernier album, des titres incontournables mais aussi confidentiels .

 

Vianney

Le Prix SACEM: “Je suis comblée, cela me fait plaisir de jouer aux Folies Bergère. Au delà de ça, ce contexte de prix est énorme, être récompensé pour ce qu’on aime faire, c’est tout de même génial !  Je suis très heureux d’être là.

Son travail de composition : “Il n’y a pas de règles.” Vianney est inspiré par une émotion ou par une petite mélodie, et compose quand il le sent. Il reste toujours seul, avec sa petite guitare.

Son actualité : Il fait des concerts tous les jours. Il est en cours d’écriture mais comme il dit… “Step by step”! Un album arrivera quand il se sentira prêt. Pour le moment, il continue ses tournées.

A qui décernerait-il son prix: Dominique A, pour son dernier album

 

DSC_0613

Magic System

Ce que représente la création musicale pour eux : “C’est quelque chose d’indispensable pour le bien être des personnes, notamment depuis les évènements tragiques du 13 novembre. La musique rapproche les gens. La musique c’est de l’art. Mettre sa connaissance au profit des autres qui en bénéficient, c’est ce qu’on trouve de magnifique.”

Votre tube “Magic in the air” c’est… : Notre dernier cri! Donner du baume au coeur, redonner aux gens l’envie de vivre, de s’amuser et de passer du bon temps sur une musique pleine d’espoir, c’est ce que représente cette chanson !

La recette d’un bon tube pour Magic System : Des refrains efficaces pour faire passer un message important d’espoir, de rapprochement, d’unité et de solidarité.

La symbolique du prix SACEM des musiques du monde : “On s’est posée à plusieurs reprises cette question. Notre musique est universelle.  On prend cette récompense dans son sens noble. Musique du monde car on touche tous le monde, toutes les populations.

Leur actualité : Cet hiver s’annonce très froid, nous sommes retournés en studio et on a envie d’être dans tous les foyers. Nous sommes des panneaux solaires ambulants et cet hiver, le froid va venir se heurter à la chaleur de Magic System!

 

Les lauréats en résumé:

Prix spécial de la Sacem : VERONIQUE SANSON
Grand Prix de la chanson française (créateur-interprète) : ALAIN CHAMFORT
Grand Prix de la chanson française (créateur) : ALICE DONA
Grand Prix du jazz : BIRELI LAGRENE
Grand Prix de l’auteur-réalisateur de l’audiovisuel : FRANCOIS GOETGHEBEUR
Grand Prix des musiques du monde : MAGIC SYSTEM
Grand Prix du répertoire Sacem à l’export : ALEXANDRE DESPLAT
Grand Prix de l’humour : LE QUATUOR
Prix Francis Lemarque : VIANNEY
Grand Prix de la musique pour l’image : PIERRE ADENOT
Grand Prix de l’édition musicale : CAROLINE MOLKO – WARNER CHAPPELL MUSIC FRANCE
Grand Prix de la musique symphonique (carrière) : RICHARD DUBUGNON
Grand Prix de la musique symphonique (jeune compositeur) : CAMILLE PEPIN
Grand prix des musiques électroniques : BOB SINCLAR
Prix Rolf Marbot de la chanson de l’année : CHRISTINE – CHRISTINE AND THE QUEENS

Propos recueillis par Julien Latouche et Magali Butault

Crédits Photos: Magali Butault pour Mediamag.fr

Merci à l’Agence Batcave et aux artistes.