Le documentaire Sarcellopolis, qui a reçu le 7ème Visa d’or du webdocumentaire lors du festival Visa pour l’image 2015 de Perpignan pour sa version web, est diffusé ce samedi 17 octobre sur Farnce 3 à 15h20 dans la case “Dans voter région”. Il sera suivi d’un débat.

C’est une version TV d e52 minutes qui est proposée aujourd’hui sur la chaîne du service public. Mais, Sarcellopolis c’est aussi un webdocumentaire et un reportage radio diffusé au début du mois sur France Culture et que l’on peut retrouver en podcast.

Sarcellopolis c’est un documentaire, très bien réalisé, de Sébastien Daycard-Heid et Bertrand Dévé. Ce projet a mis plusieurs années à se concrétiser. Au final, le film est très intéressant. Les auteurs ont choisi de poser leurs caméras à Sarcelles, vielle emblématique du vivre ensemble avec ses 60.000 habitants et 90 communautés, dont les Assyro-Chaldéens.

Au cours des années 1960, Sarcelles a été le 1er endroit où l’on a construit en masse des quartiers de logements sociaux. A l’époque, un réel vivre ensemble s’est développé au sein de ces quartiers très mixtes. Puis, le bâti a vieilli et les classes moyennes ont déserté ces quartiers et ont peu à peu été remplacées par des population de plus en plus pauvres, fragiles qui ont été logées dans ces quartiers en fonction de leurs origines. Le communautarisme a alors commencé à se développer. Le documentaire montre que le vivre ensemble demeure à Sarcelles, mais chacun chez soi.

Le film mêle images d’archives, témoignages d’habitants, d’hommes politiques, d’artistes, dont le photographe Gilles Ouaki,  ou encore de sociologues. Les témoignages sont illustrés par des images des témoins en action, ce qui apporte un certain esthétisme au film.