Avec “Creed – L’héritage de Rocky Balboa” la saga consacrée au boxeur revient aux sources et propose l’un de ses meilleurs épisodes.

Papy Rocky, entre arthrite et rhumatismes, tient son restaurant Adrian’s – du nom de sa défunte épouse – seul, depuis que celle-ci est décédée d’un cancer. Le train-train quotidien de Rocky Balboa va être perturbé lorsqu’il reçoit la visite d’Adonis Johnson, le fils illégitime d’Apollo Creed – le plus grand adversaire du boxeur interprété par Sylvester Stallone depuis 1976. Le jeune boxeur natif de Los Angeles est venu à Philadelphie avec une seule idée en tête : que Rocky devienne son coach. Après quelques hésitations, Rocky finit par accepter sans toutefois complètement renfiler les gants : avec Donnie, il a l’occasion de faire ce qu’il n’a jamais réussi avec Robert Junior, son propre fils.

L’histoire du film est assez longue à s’installer avant qu’elle ne démarre vraiment et que les premières vraies images de boxe n’arrivent.

Bien qu’il ne contienne que deux combats d’Adonis, les images de combat de “Creed – L’Héritage de Rocky Balboa” sont à couper le souffle, surtout celles du second combat de Creed Junior avec rebondissements, et effusions de sang. Le film contient aussi bien évidemment de belles images d’entrainement qui rappellent forcément les épisodes précédents de la saga, sauf que dans ce dernier volet c’est Adonis qui sue et non plus Rocky. Lorsque le fils d’Apollo Creed court à côté de motos et d’un camion, on pense évident à Rocky qui le faisait étant plus jeune…

Mais, l’image la plus symbolique reste celle de la montée des célèbres escaliers de Philadelphie qui mènent au Museum of art. Adonis Creed les monte comme Rocky en son temps, mais aujourd’hui l’ancien champion à bien des difficultés à terminer les 72 marches.

Rocky Balboa et Adonis Johnson Creed dans "Creed : L'Heritage de Rocky Balboa"

Voir Rocky porter des vêtements siglés “Team Creed” – ce qui n’aurait jamais pu arriver dans les premiers épisodes de la saga –  est assez jouissif.

Outre les images, la bande-son qui accompagne le film est tout aussi plaisante – notamment grâce au personnage de Bianca, la petite amie d’Adonis et chanteuse, interprétée par Tessa Thompson – mais aussi par la musique originale de Rocky, “Gonna Fly Now“, composée par Bill Conti, qui revient comme un leitmotiv à plusieurs reprises, dans des versions plus ou moins modernisées.

Rocky Balboa reprend du service dans "Creed - L'héritage de rocky Balboa" pour coacher le fils d'apollo Creed

La dernière demie-heure du film est spectaculaire mais surtout elle laisse plusieurs questions en suspens : que va-t-il advenir d’abord de la carrière d’Adonis Creed Johnson – interprété par le jeune acteur Michael B. Jordan pas encore reconnu à sa juste valeur – qui n’en est qu’à ses débuts professionnels ; mais aussi de la santé de Rocky ? Une porte ouverte pour une éventuelle suite…

Crédit Photos :  Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. and Warner Bros. Entertainment Inc.