Ce mercredi sort dans les salles obscures “Comment c’est loin”, le premier film d’Orelsan dans lequel il joue son propre rôle aux côtés de son compère Gringe.

On l’avait quitté rappeur dans les Casseurs Flowters, le voilà cinéaste. Orelsan est de retour.

L’histoire de “Comment c’est loin“, c’est un peu (beaucoup) l’histoire que racontent Orelsan et Gringe dans les paroles de leur groupe, les Casseurs Flowters. Celle de deux trentenaires, un peu paumés, nonchalants, qui éprouvent des difficultés à écrire leur premier album de rap alors que des producteurs ont misé sur eux. Après cinq ans à attendre sans qu’aucune chanson ne soit terminée, les producteurs posent un ultimatum à Gringe et Orel : ils ont 24 heures pour finaliser un titre. Au pied du mur, la motivation n’est pas des plus flagrante. Vieux démons, potes envahissants, sorties dans les bars, problèmes de couples… ils vont rencontrer beaucoup d’obstacles.

Le film raconte ces 24 heures fatidiques de la vie des rappeurs et tourne autour de la livraison (ou non) de cette chanson.

Écrit par Orelsan, on retrouve dans ce film les répliques et blagues potaches dont il a le secret. Une comédie qui arrive à nous tirer quelques rires.

Orelsan a co-réalisé "Comment c'est loin"

Ce film apparait un peu comme celui d’une bande de potes et d’une famille : au casting on retrouve l’entourage des Casseurs Flowters, mais aussi le frère d’Orelsan, Clément Cotentin – par ailleurs journaliste à Canal + – mais aussi Jeanne Cotentin, très certainement sa grand-mère, dans son propre rôle.

Le dénouement nous laisse sur notre faim. Sans trop en dévoiler, on aurait aimé en savoir plus sur le devenir d’Orelsan et Gringe, puisque la fin nous donne la réponse tant attendue puis le film s’arrête net.

Gringe et Orelsan jouent leurs propres rôles dans "Comment c'est loin"

On apprécie la présence au casting de l’humoriste Redouanne Harjane, dans un personnage très proche de celui qu’il interprète sur scène mais aussi de Sophie de Fürst, qui joue Emma Tomasi dans “Profilage”.

La bande son du film plaira aux fans des Casseurs Flowters. La musique accompagne le film à de très nombreuses reprises, ce qui lui apporte un certain rythme. Le titre “Au bout du compte” est interprété par Akhenaton, une bonne surprise.

Un film divertissant qui ravira les fans de rap.