Nelson Mandela aurait eu 100 ans ce mercredi. A cette occasion, les éditeurs de Liveright Publishing Corporation publient les lettres de prison du plus grand militant anti-apartheid. La publication mondiale de ses Lettres de prison marque le début des festivités organisées pour le centenaire de la naissance de Nelson Mandela en Afrique du Sud et à l’étranger.

Une correspondance inédite

255 lettres ont paru cette semaine simultanément et traduites en plusieurs langues dont le français aux éditions Robert Laffont.

« Les lettres ont été découvertes chez les différents correspondants, les amis, la famille. Mais dès son arrivée en prison, il prend en double dans un carnet toutes les lettres qu’il envoie précise son biographe Jean Guiloineau sur Europe 1.

Il pouvait ainsi recopier et renvoyer certaines lettres restées sans réponse. Pendant dix ans, les éditeurs ont soigneusement choisi les lettres entre sa famille et ses amis très proches (avocats, médecins, universitaires). La troisième partie des lettres s’adresse aux autorités : le directeur de l’administration pénitentiaire, le ministre de la Justice, jusqu’au président de la République de l’époque, Frederik de Klerk.

Fac-similé d’une lettre à Winnie Mandela (1969) © Robert Laffont

Le 18 juillet, la date de naissance de l’ancien président, est devenue désormais la Journée internationale Nelson Mandela.

Cette année, les initiatives se multiplient: compétitions sportives, publication de témoignages de proches de Mandela, impression de nouveaux billets à son effigie et un immense concert qui se tiendra en décembre à Johannesburg avec les stars américaines Beyoncé, Jay-Z ou encore Pharrell Williams.

La Conférence annuelle du 17 juillet en l’honneur de Nelson Mandela à Johannesburg viendra clore les célébrations en hommage à ce dernier. Un discours prononcé cette année par Barack Obama est très attendu.

« Ma toute première démarche politique, la première chose que j’ai faite qui touchait à la politique, fut une manifestation contre l’apartheid. J’ai étudié ses paroles et ses écrits », avait déclaré l’ancien Président des Etats-Unis.

Lancée en 2003, la conférence aura pour thème cette année : « Renouveler l’héritage de Nelson Mandela et promouvoir la citoyenneté active dans un monde en mutation ».

La bio vite fait bien fait

Nelson Mandela naît le 18 juillet 2018 à Mvezo dans une province du Cap. Il rejoint le Congrès National Africain en 1943 et devient chef d’une campagne non-violente en 1952, quatre ans après la mise en place de l’Apartheid. Il épouse en secondes noces Winnie Madikizela, également militante anti-apartheid dont il divorcera en 1996. En 1964, emprisonné depuis deux ans pour incitation à la grève, il est condamné à la prison à perpétuité pour sabotage et complot contre l’Etat avec d’autres dirigeants de l’ANC (African National Congress) et envoyé à l’île-bagne de Robben Island. Il est libéré en 1990 après 27 de détention en prison puis en résidence surveillée. Élu président l’année suivante, Nelson Mandela dirige les négociations pour une transition politique dans les meilleures conditions. En même temps le président sud-africain blanc Frederik de Klerk, il reçoit le prix Nobel de la Paix en 1993. Il meurt le 5 décembre 2013 à Johannesburg à l’âge de 95 ans.

(c) AFP/Alexander JOE

Les Lettres de prison de Nelson Mandela. Editions Robert Laffont, 768 pages, 22 euros.