Ils sont deux : Morgan et Antoine.  Ils forment depuis 2011 le groupe Bel Plaine. Leur premier album « Aux Fleurs Sauvages «  est sorti en février dernier.  Nous étions allés les voir lors de leur passage au Pavillon Puebla , dans le 19ème arrondissement de Paris dans le cadre de la tournée 24J.

Les deux garçons ont accepté de revenir pour Mediamag sur l’origine de leur collaboration et sur la naissance de ce premier album.

Parlez-nous de votre rencontre ?

Antoine : On s’est rencontré en 2011 complètement par hasard le soir du Nouvel An. Nous allions à la même soirée. Et c’est le lendemain que l’on s’est revu sur le quai du métro. On s’est évidemment reconnu. C’est en allant ensuite dans la coloc de Morgan qu’on a commencé à jouer ensemble. On a vraiment flashé sur l’univers musical de l’un et de l’autre et l’on s’est dit qu’il fallait qu’on fasse des chansons ensemble. Alors au début c’était vraiment sans prétention, on était dans la chambre de Morgan ou la mienne et on faisait des chansons juste pour s’amuser. Mais quand tu es professionnel, tu commences à penser à un vrai projet. C’est là que l’on s’est dit qu’il fallait qu’on fasse ça plus sérieusement. Ce n’est qu’à ce moment que nous avons pensé à l’album, la tournée…

 Justement, parlons du projet. D’où vous est venu le nom du groupe Bel Plaine? 

Morgan : Et bien ça s’est fait quelques mois après notre rencontre. Nous avions passé beaucoup de temps à écrire et composer des morceaux. Rien n’était arrangé, donc beaucoup de guitare-voix. Et ça sonnait très folk. Un jour j’étais dans une friperie, j’ai vu « Belle Plaine » écrit sur un tee-shirt, et ça a créé un écho avec ce que l’on été en train de faire avec Antoine. C’était comme une évidence. Donc j’ai appelé Antoine tout de suite, et il m’a dit  : « c’est super, mais si on enlève le « lle » de belle plaine,  B.E.L ça sonne plus singulier ». En trois minutes, on s’était mis d’accord là dessus

Depuis votre rencontre, il y a eu un premier EP, Present, puis un second Lifeboat et maintenant l’album aux « Fleurs Sauvages », sorti en Février. D’où vous est venu le nom de l’album ? 

Antoine : « Aux Fleurs Sauvages » concrètement ça parle d’un pote qui est malheureusement décédé. C’est aussi en regardant un film qui m’a touché que j’ai eu l’idée des fleurs sauvages. J’avais écrit une phrase, qui est d’ailleurs dans l’album, et j’en ai parlé à Morgan. Et puis lorsque notre pote est mort, on s’est dit avec Morgan, « il faut qu’on écrive une chanson pour lui rendre hommage ». C’est quelqu’un qui avait beaucoup accompagné Bel Plaine dans les débuts. Il nous a fait le son, et c’est lui qui nous a fait écrire notre première chanson en français.

Cet album, « Aux Fleurs Sauvages », il vous a demandé combien de temps pour le réaliser? 

Morgan : On se sert de nos chansons écrites depuis six ans. Mais après, il y une période de trois mois où tu te mets à l’écart. Tu fignoles tous les textes, les arrangements de guitares….

Antoine : Et c’est souvent à ce moment-là qu’on écrit les textes.

Morgan : Mais au final on est ressorti avec 30 chansons que l’on a transformées en maquette. Et de ces 30 là, on en a choisi 15 pour l’album. Et à la fin de la session d’enregistrement nous en avions plus que 13.

Antoine : Mais tout ça c’était un peu triste car il y a des chansons qu’on aimait vraiment. Il y a des chansons qu’on a essayé d’enregistrer, mais qu’on a dû abandonner, car il n’y avait pas la magie.

 Y a t-il une signification particulière dans vos chansons ?

De gauche à droite : Morgan et Antoine.

Vous revenez d’une tournée de 24 dates depuis le 1er Février. Comment s’est passé l’accueil du public ? 

Morgan : On a vu les yeux des gens qui brillaient. Certainement que nos chansons leur parlent. Ce qu’on a essayé de faire résonne chez les gens. Et notre concert à la Maroquinerie le 14 mars c’était juste génial. Voir les gens chanter nous a fait plaisir.

Terminons par les personnes importantes qui vous soutiennent ou qui vous on soutenu durant votre parcours :

Bel Plaine est actuellement en tournée dans toute la France. Toute les dates sont à retrouver sur http://belplaine.com/