Dans le documentaire « Après l’ombre », la caméra de la réalisatrice Stéphane Mercurio suit la préparation du spectacle « Une longue peine », mis en scène par Didier Ruiz, où des anciens détenus racontent leur quotidien en prison.

Stéphane Mercurio, réalisatrice spécialisée dans l’univers carcéral, et sa caméra ont filmé les préparatifs et répétitions de la pièce de théâtre « Une longue peine », où quatre anciens détenus ayant purgé de longues peines ainsi que la compagne de l’un d’entre eux, se livrent sur leur vie derrière les barreaux.

Le documentaire « Après l’ombre » commence au moment où chacun des protagonistes raconte son passé au metteur en scène, Didier Ruiz (qui a des faux airs de Michel Sarran, le chef étoilé juré de « Top Chef » !). et se termine par la première représentation. On suit leur évolution, le choix des mots pour raconter leurs histoires (avec des anecdotes sur les dents, le soleil, Noël, les rendez-vous avec des femmes contactés via des services de rencontres…) mais aussi le travail corporel pour s’exprimer sur scène, notamment grâce à la danse. Stéphane Mercurio montre aussi des moments plus intimes, de partage, entre les séances de travail.

Très intéressant, ce film nous apprend ce qu’est la réalité en prison et donne envie de voir le spectacle où ces personnes se racontent sans fard. Toutefois, on aimerait savoir pourquoi ces détenus sont allés en prison. C’est le choix de la réalisatrice d’éluder cette information (il y a seulement l’évocation d’un braquage) mais la connaître aiderait dans la compréhension de l’histoire de chacun, notamment à comprendre pourquoi l’un de ces hommes était considéré comme dangereux, si bien qu’il n’a pas eu le droit d’aller aux enterrements de ses proches et pourquoi un autre a passé 9 années à l’isolement.