On a eu l’EP du jeune artiste Marlin dans nos mains. On l’a écouté, apprécié, réécouté, puis aimé.

Marlin de son vrai nom Valentin Marlin, a 21 ans et est musicien, producteur, chanteur, mais aussi prometteur. Repéré en amont par le label Kidding Aside à la période où il remixait du Sebastien Tellier, Marlin a sorti en Juillet 2017 sur le label Elektra son tout premier EP intitulé « Nights » . Composé de six titres, celui-ci a été produit entre Paris et Los Angeles. Ca sonne déjà classe.

C’est parti pour 23 minutes de beats assurés.

Tel un lever de soleil accéléré, Marlin entre dans le mouvement musical avec son titre 5 4 3 2 1. Mais ce n’est pas tout puisque le jeune producteur a aussi accompagné son titre d’un clip : tourné à Los Angeles, ses couleurs chaudes et sa tornade ne font que confirmer l’atmosphère que l’on ressent à l’écoute. Une parfaite réalisation de Panamaera (Kendrick Lamar, Schoolboy Q, Mai Lan…) pour illustrer ce que vous devriez ressentir dans votre petit corps.

Une collaboration pour la fin

Le sixième titre de l’EP « Be good » est en featuring avec Jared Samuel, un rappeur américain que Marlin a rencontré directement via Soundcloud, plateforme riche en nouveaux sons et découvertes inspirantes.

Multi-styles

En globalité, on relève que Nights nous emmène dans plusieurs genres et ambiances et tout cela, dans une même lecture. Electro ? Hip Hop ? Club ? Pop ? Pas de souci, il y en a tout pour tous les goûts. Pas surprenant quand l’artiste lui-même déclare « On peut aller à une soirée de techno le samedi soir et écouter du rock le dimanche. Le style n’a pas d’importance »

Marlin, EP « Nights » (Elektra/Warner)