“1984, Big Brother vous regarde” est actuellement à l’affiche du théâtre de Ménilmontant pour la neuvième année consécutive. Mediamag revient sur cette adaptation du roman à la scène.

De quoi ça parle ?

Tout commence en avril 1984. Le personnage principal, Winston Smith est un employé du Ministère de la Vérité (Miniver dans le roman) chargé de réécrire les documents historiques selon la ligne du Parti qui change quotidiennement. Un jour, il est sollicité par O’Brien, membre d’une société secrète dont l’objectif est de remplacer le Parti. Au même moment, Winston se sent espionné par Julia, ignorant alors que sa relation avec celle-ci est l’histoire de sa perte. 

Une scénographie angoissante

Dès l’entrée dans la salle, le spectateur fait face à des écrans géants qui projettent des images d’archives en marche arrière accélérée. La musique mécanique et répétitive plonge alors le spectateur dans une tension dramatique temporaire. Arrivent ensuite les premières images digne d’un film de propagande pour l’Océania, état totalitaire au parti unique et dont Big Brother est la personnification. Par ailleurs, le regard perçant de ce “Grand Frère” reste ancré dans les mémoires quelques minutes encore après la représentation. 

“Celui qui contrôle le passé contrôle l’avenir. Celui qui contrôle le présent contrôle le passé.” – George Orwell

Crédit photo : Elisa H.

De la tension à la violence sanglante

“Ce n’est pas un crime de penser, penser c’est la mort” – George Orwell

La fin de la relation entre Julia et Winston ne signifie pas pour autant la fin de l’histoire. Au contraire, c’est le début des ennuis pour le protagoniste qui n’est pas épargné durant la deuxième partie de la pièce. Humilié, rossé jusqu’au sang, torturé à la chaise électrique, suspendu et enchaîné puis enfermé avec un rat, les scènes sont très violentes et peuvent choquer des spectateurs non avertis. De même que les séquences pré-filmées et projetées sur grand écran ne sont pas sans rappeler les séances de torture se produisant malheureusement encore de nos jours dans le monde.

Bande-annonce de la pièce lors de sa première saison au théâtre de Ménilmontant.

Tout cela illustre l’irrationalité avec laquelle le Parti traite ses opposants et les manipule pour mieux les dominer. La certitude n’existe plus puisque l’on apprend que finalement 2+2 font 5 ou bien 3 ou encore tous les nombres à la fois. La rééducation des opposants les dépossède de tout sentiment et dignité et fait d’eux des admirateurs passifs de “Big Brother”.

Lorsque par hasard, Winston recroise Julia (elle aussi torturée et rééduquée), ils s’accordent sur le fait qu’ils ne seront plus jamais les mêmes.

Il en est de même pour nous spectateurs lorsque cette pièce s’achève.

“1984, Big Brother vous regarde” mis en scène de Sébastien Jeannerot avec : Sébastien Jeannerot, Hélène Foin-Coffe, Bernard Sanders, Gregory Baud, Marie Giros, Emilien Audibertet François Mallebay.

Informations pratiques